Madame le ministre de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès, a touché du doigt les réalisations concrètes du programme C2D « Capitales régionales », lors de sa visite de travail à Bertoua, les 18 et 19 janvier 2021.

En compagnie du Gouverneur de la région de l’Est, Grégoire Mvongo, de l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, du Maire de la ville de Bertoua, Jean Marie Dimbélé, et des élites de la cité capitale du soleil levant, à l’instar du ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative, Joseph Le, Célestine Ketcha Courtès a pu apprécier de visu, le niveau d’avancement des travaux d’aménagement urbain en cours de réalisation dans la ville de Bertoua, dans le cadre du programme C2D « Capitales régionales ». Il s’agissait notamment de visiter les 17,7 km de routes revêtues, avec notamment 15,9 km de routes construites en Béton compacté au rouleau et les 1,4 km en pavés.

En plus des 36 boutiques construites dans la ville de Bertoua, 16 toilettes publiques, 60 points d’éclairage public, 11 forages, l’aménagement des espaces verts, des espaces publics et de loisirs, le jardin du carrefour ENYA, le jardin du Rotary, et le jardin du Palais de justice entre autres. Le tout, pour un investissement global de 26 milliards de FCFA, de l’Agence française de développement, avec un taux d’avancement de 93%.

A travers ses réalisations, le programme C2D « Capitales régionales », fruit de la coopération avec la France, a permis de transformer véritablement la physionomie de la ville de Bertoua, en terme de mobilité urbaine, sur les voies 29 bis, 29, 28, 25, 24, 5, 1b, 1d, 1c, 1a, O, E, 21, avec la construction d’un ouvrage d’art sur la rivière Diandombè, les tronçons 1c au quartier Mo’onou 2, ainsi que l’axe Maison du parti – ancien abattoir, l’accès au collège Terrenstra  et à l’évêché de Bertoua, pour ne citer que celles-là.

Au cours de cette visite de travail de 48h dans la région de l’Est, l’agenda de madame le ministre de l’Habitat et du développement urbain, prévoyait également, ce 18 janvier, dans la salle des ateliers municipaux, la signature du Contrat de ville de Bertoua, entre le Minhdu, le Maire de la ville de Bertoua et les Maires d’arrondissement. D’un montant total de 27 950 827 206 FCFA, ce Contrat de ville, qui ira jusqu’en 2026, constitue un autre coup d’accélérateur pour le développement urbain de la région la plus ensoleillée du Cameroun. Cette première journée se terminera par la pose de la première pierre des travaux de construction du marché de Mokolo II à Bertoua, comportant 350 boutiques, bloc administratif, blocs toilettes, parkings, forage et clôture, et qui sera réalisé en 9 mois, par l’Ets Mbakam, avec comme Maitre d’œuvre l’entreprise Endes Sarl, pour un investissement de 478 millions de FCFA, financé par le programme C2D. C’est par la voix de Christine Bella, porte-parole de l’association des commerçantes du marché Mokolo II, que les populations de la ville de Bertoua, salut ces grandes réalisations et disent merci au Président de la République, Paul Biya, pour cette marque d’attention. Elle déclare :

« Désormais, le marché ne se fera plus dans la rue, dans la boue et dans la poussière. Dans 9 mois, comme nous a rassuré madame le ministre Célestine Ketcha Courtès, d’ici octobre 2021, nous serons installées dans notre nouveau marché, propre et moderne ».

On annonce, toujours avec le programme C2D, la pose des tous premiers feux tricolores, pour la signalisation routière dans les grands carrefours de la ville de Bertoua, projet associé à plus de 400 lampadaires à travers la ville, pour lutter contre l’insécurité. La nécessité d’une voie de contournement de la ville de Bertoua, pour les véhicules à poids lourds, qui causent énormément d’accidents lors de la traversée du Centre-ville.

Samuel Bondjock

REACTIONS

Jean Marie Dimbélé, Maire de la ville de Bertoua

« Je voudrai déjà commencé par remercier madame le ministre de l’Habitat et du développement urbain, qui est venu personnellement nous interpeller et attirer notre attention sur cette nécessité de faire de nos villes des villes propres et salubres. A cet effet, nous nous engageons à tout mettre en œuvre dans ce sens, pour le bien-être des populations. Au cours de cette visite dans notre ville, madame le ministre a posé la première pierre pour la construction du marché de Mokolo II, dans 9 mois, ce marché devra être livré pour le grand bonheur de nos commerçants. Elle a également pu apprécier et toucher du doigt ce qui est fait sur le terrain. La voirie urbaine est revêtue, soit en béton compacté au rouleau, ou encore en pavé. C’est extraordinaire. Il y a des beaux jardins publics, l’éclairage public, les toilettes publiques etc… Avec tout cela, nous pensons que Bertoua est déjà un candidat de poids dans ce concours villes propres 2021. Et nous continuerons à travailler dans ce sens. »

Célestine Ketcha Courtès, Ministre de l’Habitat et du développement urbain

« C’est un bilan que je trouve positif, au regard des projets de mobilité urbaine que j’ai visité. Positif  par rapport aux projets C2D « Capitales régionales », qui ont considérablement métamorphosés la physionomie de la ville de Bertoua. Je me réjouis également que la suite des travaux avance très bien sur le terrain et que les délais sont respectés. Avec la pose de la première pierre du marché de Mokolo II, avec plus de 350 boutiques, nous sommes persuadés que cela va créer non seulement des emplois, mais aussi améliorer les conditions de vie et de travail des commerçantes et même des populations, en adéquation avec la volonté du Président Paul Biya. Nous avons lancé officiellement le Concours régional Villes propres 2021, pour le compte de toutes les Communes de l’Est. Pour l’hygiène, la propreté, la beauté, l’embellissement de nos villes, en marge de la récente Journée mondiale de l’Habitat, célébrée à Douala en octobre de l’année dernière. Nous avons déjà fait le tour des autres régions pour le même exercice, et aujourd’hui, nous sommes dans la région de l’Est. J’apprécie déjà énormément l’engagement des Maires de la région de l’Est, autour de l’initiative « la minute du Maire », pour sensibiliser et éduquer les populations, aux bonnes pratiques, au civisme et à la mobilisation citoyenne. Alors, rendez-vous le 4 octobre 2021 à Limbé pour la grande finale, où on découvrira le vainqueur de ce concours. Nous souhaitons donc bonne chance aux Communes de la région de l’Est. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.