Le CHAN édition 2021 a débuté le 16 janvier 2021 au Cameroun. Si l’on a pu  apercevoir quelques affiches annonçant cet événement sportif dans certaines villes du pays, celles du Septentrion camerounais semblent exclues de cette fête du football continental.

Quelques jours après le début du CHAN 2021 au Cameroun, la fièvre et l’euphorie semble survoler les villes du Septentrion. A Ngaoundéré, capitale de la Région de l’Adamaoua, lorsque l’on parcourt les artères principales de la ville, les quartiers populaires, Baladji II, Sabongari gare, Sang ou encore Bamnyanga, aucune affiche ne renseigne sur le fait que le Cameroun accueille une compétition de football continentale, compétition à laquelle les Lions A prime participent.

Même ambiance à Garoua, la capitale de la Région du Nord, les quartiers Roumdé Adja, Djamboutou, Yelwa, Camp Chinois, le grand marché, l’avenue des banques, Ribadou, restent étrangement nus, en ce qui concerne le CHAN Total Cameroun 2021. Il en est de même à Maroua, la capitale de la Région de l’Extrême-Nord, les populations de Domayo, ou celles de Dougoï, mènent leurs activités quotidiennes, tout en étant complètement coupées de cette compétition, que leur pays accueille pourtant.

Aucun signal du Chan

Tout avait commencé avec le tour du pays, en compagnie de la mascotte de cette compétition, « Tara ». Tour du pays au rabais, car uniquement les villes devant accueillir les rencontres du CHAN, avaient été sollicitées. Bien que l’on aperçoive déjà  des affiches dans certaines villes du Cameroun, notamment Douala, Yaoundé, Limbé et Buéa, on ne note aucune affiche du Chan dans le Septentrion. Quand on sait que lors d’autres compétions sportives comme les jeux olympiques, les coupes du monde qui se déroulent hors du continent africain, l’on a régulièrement vu des affiches dans toutes les villes du pays, difficile de comprendre que l’organisation de cette compétition et même les annonceurs, aient totalement oubliés les villes septentrionales.

Une question se pose tout de même, si les Lions A prime venaient à remporter cette compétition et que l’initiative d’un tour du Cameroun, avec le trophée, soit alors mis sur pied, les responsables de l’organisation du CHAN trouveront-ils le courage de venir parader dans les villes septentrionales ?

                                                                La rédaction centrale

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.