La Première dame du Cameroun, Chantal Biya, à travers sa générosité sans frontières, a une fois de plus marquée les cœurs et les esprits des populations du département de la Menoua, dans la région de l’Ouest Cameroun, le 21 novembre 2020, au cours de la cérémonie de rétrocession officielle de l’hôpital de district de Dschang, entièrement rénové et équipement par le Cercle des amis du Cameroun (Cerac).

Après ses diverses interventions sociales et humanitaires dans toutes les 10 régions du pays, depuis sa création en  1995, la caravane du Cerac a témoigné une fois de plus la générosité légendaire de la Présidente fondatrice, Chantal Biya, envers les populations de la ville universitaire de Dschang en particulier et du département de la Menoua en général.

La journée du samedi 21 novembre 2020, restera à jamais gravée dans les annales de l’histoire du Cameroun, avec la réfection totale et l’équipement en matériels sanitaires de l’hôpital de district de Dshang, couplée à la remise des dons en intrants et produits agricoles, à plus de 37 associations et Gics des jeunes et des femmes rurales des 06 arrondissements du département de la Menoua.

De Santchou, à Penka-Michel, passant par Fongo-Tongo, Nkong-Ni, Fokoué et Dschang, les œuvres de solidarité et de bienfaisance de Chantal Biya ont touché les cœurs des bénéficiaires, qui n’ont pas taris de remerciements et de gratitudes vis-à-vis de cette donatrice d’un autre genre, ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco.

Une pluie de dons

Une pluie de cadeaux a inondé la place de fêtes de la ville de Dschang, avec notamment, des centaines de sacs d’engrais, de sacs d’urée, et de sacs de compost, associés à des flacons d’insecticides, des pulvérisateurs, bottes, machettes, houes, arrosoirs, portes charges, motopompes, tronçonneuses, brouettes, râteaux, blouses, gangs, moulins à maïs, masques et lunettes de protection, tenues et combinaisons pour les travaux champêtres, avec des cartons de savons. Parée aux couleurs des dynamiques dames du Cerac, sous la conduite de madame Grace Dion Ngute, représentante personnelle de la Première dame du Cameroun, Chantal Biya, la ville de Dschang a célébré les fruits de la solidarité, de la générosité et du partage. Accompagnée pour la circonstance du Gouverneur de la Région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, du ministre Jean de Dieu Momo, du Représentant résident de l’IAI Cameroun, Armand Claude Abanda, du Recteur de l’Université de Dschang Pr Roger Tsafack Nanfosso, et de la grande équipe de la délégation régionale du Cerac pour l’Ouest, cordonnée par madame le ministre, Célestine Ketcha Courtès, la coordinatrice générale du Cerac, Grace Dion Ngute, dans son allocution, a précisé que : « l’action de madame Chantal Biya, à travers le Cerac, dans le domaine de la santé, vise le renforcement des soins de qualité au service des populations et surtout des couches les plus vulnérables. Depuis 25 ans, le Cerac a construit ou réhabilité et même équipé plusieurs dizaines de formations sanitaires, dans différentes localités du Cameroun, comme ici à Dschang, à Bangou, à Galim, à Bassamba, à Bouda, ou encore à Bangou, pour ce qui est uniquement de la région de l’Ouest. Le Cerac est omniprésent sur le terrain de la promotion de la santé, à travers les campagnes de sensibilisation et d’éducation sur les IST, VIH-SIDA et même en ce qui concerne la lutte contre la pandémie du Coronavirus. Les remises de dons en matériels médicaux, en immobiliers hospitaliers, en kits d’hygiène, en équipements, en médicaments, et les collectes de sang à l’initiative du Cerac ne se comptent plus, que ce soit auprès des jeunes, des élèves, des femmes, ou même dans les campus universitaires. »

Un hôpital flambant neuf

Aujourd’hui, l’hôpital de district de Dschang, entièrement rénové et équipé, présente une fière allure, car, élevé au standard des formations sanitaires des grandes métropoles, avec un plateau technique de dernière génération, au point où, son Directeur, Dr Michel Noubom, au nom de l’ensemble de son personnel, comme dans une leçon inaugurale, a rendu un vibrant hommage au Cerac et sa Président fondatrice Chantal Biya. Non sans avoir égrainé le chapelet de doléances, concernant notamment les besoins en médecins et en personnels soignants, qui doit satisfaire les plus de 200 000 habitants de la ville universitaire de Dschang, avec une capacité de 150 à 170 lits, pour un taux de fréquentation d’environ 1400 malades par mois.

Consistance des travaux

La consistance des travaux réalisés dans cet hôpital allait du terrassement, à la maçonnerie, avec la fondation, l’élévation et la construction de la buanderie, avec les magasins de stockage, les salles de machines de lavage et de repassage de linge. En passant par l’extension et ou la rénovation totale des blocs cuisine, imagerie médicale, laboratoires de biochimie et de bactériologie, bâtiments pour tuberculeux, des travaux de plomberie générale, de pose des carreaux et des charpentes, de peinture, de menuiserie (métallique et bois). Sans oublier la construction des caniveaux autour des bâtiments avec des systèmes d’évacuation des eaux usées, d’aménagement des espaces verts, de construction des voies d’accès, ainsi que la normalisation de l’électricité à travers l’installation d’un transformateur de 160 kva pour une plus grande autonomie en énergie électrique. C’est désormais un hôpital de référence, flambant neuf, avec des équipements de pointe, qui vient enrichir la carte sanitaire de la Région de l’Ouest, en cette veille des grands rendez-vous sportifs que le Cameroun devra abriter, à savoir le CHAN 2021 et la CAN 2022.

Grace au Cerac et à sa Présidente fondatrice, Chantal Biya, c’est l’espoir qui renait sans doute dans les cœurs de ces populations rurales, qui se sentent honorés, elles-aussi, par la Première dame du Cameroun.

                                                            Samuel Bondjock

Reactions

Grace Dion Ngute, Coordonnatrice générale du Cerac, représentante personnelle de la Présidente fondatrice Chantal Biya

Il s’agissait pour le Cerac de redonner vie et splendeur à cette vielle formation sanitaire qui cumule déjà plus de 100 années d’existence. Il aura fallu une synergie d’actions et des accords multiformes avec les partenaires institutionnels et le secteur privé, pour guérir le grand malade, dont le pronostic vital était engagé. Au bout des efforts inlassables, les dames du Cerac, qui lui ont administré des soins intensifs et une thérapie de choc. Et une prise en charge appropriée. Aujourd’hui, voici un nouvel hôpital de district de Dschang, doté d’un plateau technique de pointe. Cet hôpital est donc désormais au service non seulement des populations de Dschang, de la Menoua, de la région de l’Ouest, mais également des régions voisines du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Dr Michel Noubom, Directeur de l’hôpital de district de Dschang

Les travaux de rénovation et d’équipement de notre hôpital de district de Dschang, réalisés par le Cerac, sont venus apporter des solutions substantielles aux problèmes de décrépitude, de ruine, d’insalubrité et de délabrement dans lequel il était plongé. Ces travaux ont donné à notre institution sanitaire, une architecture nouvelle, au point où certains de nos patients et personnels se demandent souvent s’ils sont toujours à Dschang, ou même au Cameroun, tellement le cadre est moderne, beau et salubre. C’est pour nous l’occasion ici de saluer l’œuvre du Cerac et de sa Présidente fondatrice, la Première dame, maman Chantal Biya. Permettez-moi de relever pour le saluer ici que, ni la Covid-19, ni la saison pluvieuse n’ont entamé l’ardeur et la détermination de la première dame et du Cerac, dans la réalisation de ces travaux. Au nom de l’équipe que je dirige, je vous promets d’en faire bon usage, pour l’amélioration de la qualité des soins administrés aux populations locales. Nous garderons un souvenir indélébile des œuvres de maman Chantal Biya dans notre formation sanitaire.

Célestine Ketcha Courtès, Coordonnatrice du Cerac dans la région de l’Ouest

Madame la coordonnatrice générale, merci de transmettre à madame la Présidente fondatrice, l’honneur qu’elle me donne de prendre la parole ce matin, ainsi que toute la joie que la délégation Cerac Ouest a eu de vous recevoir dans le cadre de cette mission. Comme vous l’avez si bien dit madame la représentante personnelle de la Présidente fondatrice, nous avons trouvé un hôpital complètement délabré. Et il a fallu donc la mise en place du chantier relatif à la construction et à la rénovation de cet hôpital de Dschang, flambant neuf aujourd’hui, et qui fait la fierté non seulement du département de la Menoua, mais également de la région de l’Ouest et de l’ensemble du Cameroun. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.