Célestine Ketcha Courtès a choisi de commencer par la Région du Sud, notamment par la ville d’Ebolowa, le 27 novembre 2020, pour lancer officiellement la campagne nationale d’hygiène, de salubrité et d’embellissement des villes camerounaises.

En prélude à la prochaine journée mondiale de l’Habitat, édition d’octobre 2021, qui se célébrera dans la ville de Limbé, et dans un contexte de préparation des grands rendez-vous sportifs internationaux, que sont l’organisation du CHAN 2021 et de la CAN 2022 au Cameroun, madame le ministre de l’Habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, a présidé le vendredi 27 novembre 2020 à Ebolowa, la cérémonie de lancement officiel du concours régional « Villes propres » dans la région du Sud. Un concours qui mettra en compétition toutes les Communes de ladite région, entre elles-mêmes, puis entre les Communes des autres régions du triangle national, sur la base des critères spécifiques de propreté, d’hygiène, de salubrité, d’embellissement, de gestion des déchets et de mobilisation citoyenne des populations locales, entre autres.

En présence du gouverneur de la région du Sud, Félix Nguélé Nguélé, du Préfet du département de la Mvila, du Maire de la ville d’Ebolowa, et des Maires des Communes d’arrondissements, Célestine Ketcha Courtès, a présenté les enjeux et les opportunités de ce concours, à la fois pour la transformation des comportements des populations, que pour le développement durable du Cameroun, en adéquation avec les Objectifs de développement durable (ODD), signés par le Président de la République, S.E. Paul Biya.

Dans son allocution de circonstance, madame le ministre a précisé : « L’objectif de ce concours tel indiqué dans les Termes de référence qui vous seront présentés et mis en votre disposition, est de renforcer la participation collective des acteurs : élus locaux, autorités administratives et traditionnelles, populations, etc… chacun en ce qui le concerne, dans l’entretien et la préservation de l’environnement urbain. Dans cette visée, il s’agit spécifiquement de sensibiliser et mobiliser l’ensemble des acteurs pour les opérations d’entretien des espaces urbains et du cadre de vie ; de promouvoir et pérenniser les initiatives locales en matière d’hygiène et de salubrité et d’embellissement du cadre de vie. »

A travers son passage dans la cité capitale de la région du Sud, le Minhdu en a profité pour effectuer un tour de ville, afin d’apprécier de visu le niveau de propreté et d’embellissement de certains axes principaux et secondaires, tels que les voies contournant le lac municipal, l’hôpital régional, le Centre administratif et le Marché central, avec un point d’arrêt sur  le Pont sur la rivière Bongo.

                                                                                  Samuel Bondjock

Reactions

Célestine Ketcha Courtès, Ministre de l’Habitat et du développement urbain

Je suis très heureuse de l’enthousiasme que j’ai trouvé dans la ville d’Ebolowa. J’ai vu une ville avec des infrastructures urbaines de modernité. C’est vrai qu’il y a encore beaucoup de choses à faire, j’ai relevé cela au Maire de ville. Je sais que les attentes des populations sont grandes, surtout à l’ère du parachèvement de la décentralisation au Cameroun, par le Chef de l’Etat. Nous avons également apprécié l’appropriation immédiate et instantanée des populations locales, quant au lancement de cette campagne « Villes propres », qui débouchera sur la désignation par un jury international, de la ville la plus propre du Cameroun. Je remercie donc monsieur le gouverneur de la région du Sud et tous ses collaborateurs, pour cet accueil chaleureux et fraternel qu’ils ont bien voulu réserver à ma délégation et à moi-même. Je me réjouis énormément de ce que l’ensemble des autorités locales, les Maires, les autorités administratives, les populations, disent oui, pour accompagner le Chef de l’Etat dans l’adressage des questions de désordre urbain, d’hygiène et de salubrité dans la région du Sud.

Dr Daniel Edjo’o, Maire de la ville d’Ebolowa

Nous sommes très heureux de ce que notre ville en particulier et notre région en général, ai été choisie par madame le ministre de l’Habitat et du développement urbain, pour le lancement de cette campagne nationale d’hygiène, de salubrité et d’embellissement. Nous sommes d’autant plus heureux et réconfortés que, depuis notre prise de fonction, comme Maire de la ville d’Ebolowa, en Mars 2020, nous nous sommes véritablement engagés sur ce chantier du désordre urbain, de l’incivisme et de la salubrité. Nous rassurons donc nos populations, surtout à travers ce concours qui est désormais lancé, que le travail va systématiquement se poursuivre sur le terrain, avec l’appui du ministère de l’Habitat et du développement urbain, afin que notre ville d’Ebolowa remporte cette compétition régionale et pourquoi pas à l’échelle nationale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.