La sixième session ordinaire du Comité de pilotage du Programme national de formation aux métiers de la ville, s’est tenue le 26 janvier 2021 à Yaoundé, sous la présidence du ministre de l’habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès.

Comme il en est de tradition à chaque début d’exercice, le comité de pilotage du Programme national de formation aux métiers de la ville (Pnfmv), s’assure du respect des orientations et de la bonne conduite des activités arrêtées, valide le budget prévisionnel de l’année courante, avec le plan d’action y relatif.

En effet, cette sixième session était donc consacrée à l’examen et à l’approbation des documents techniques et financiers du programme, notamment le plan d’action  2021, ainsi que le budget programme triennal 2021 – 2023. Avec un objectif stratégique de renforcer le dispositif d’intervention pédagogique dudit programme, au bénéfice de ces cibles principales que sont, les collectivités territoriales décentralisées, les services déconcentrés de l’Etat, les acteurs du développement local, la société civile, entre autres.

Pour mémoire, le Pnfmv, ayant pour coordonnateur monsieur Léonard Emmanuel Bomba, est un outil gouvernemental de formation et de renforcement des capacités des magistrats municipaux, des personnels communaux et des services déconcentrés de l’Etat, pour une meilleure appropriation dans l’exercice des compétences transférées aux communes. Ce programme qui bénéficie de l’appui de la coopération française, résulte d’une convention multipartite entre le ministère de l’habitat et du développement urbain, qui en est le maître d’ouvrage, le ministère de la décentralisation et du développement local, le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom), et l’association des communes et villes unies du Cameroun (Cvuc), en qualité de maître d’œuvre. Il a donc pour mission de développer et de renforcer les capacités des magistrats municipaux et des cadres territoriaux, de développer et de diffuser les outils de gestion démocratique des territoires, de capitaliser et de valoriser l’expertise locale, de contribuer à l’ancrage d’une gouvernance locale efficace et maîtrisée.

Au terme de cette rencontre, madame le ministre, Célestine Ketcha Courtès, Présidente dudit programme, traduit toute sa satisfaction pour le travail abattu :

« Je me réjouis de ce que ce Comité de pilotage, coprésidé ce jour, avec mon frère, le ministre de la décentralisation et du développement local, nous a permis d’examiner le plan d’action triennal du Programme national de formation aux métiers de la ville. Il s’agit en effet d’un outil novateur que le gouvernement a mis en place, sur très hautes instructions du Président de la République, avant même le parachèvement de la décentralisation. C’est un instrument plus que jamais nécessaire pour la capacitation des élus locaux, dans le renforcement technique des acteurs urbains, aux côtés des Maires, afin d’accompagner le développement durable de nos villes et du pays tout entier. Au terme de ce Copil, nous avons adopté un budget de plus de 400 millions de FCFA, adossé sur un plan triennal, en adressant les questions de gouvernance, un manuel de procédure et définissant les axes stratégiques de formations, au lendemain de la mise en place, il y a quelques jours seulement, des conseils régionaux, qui a été piloté des mains de maitre, par mon collègue, le ministre de la Décentralisation et du développement local. Il est donc important que, ces conseillers régionaux, qui sont des acteurs de premiers plan de l’accompagnement du Chef de l’Etat, dans développement durable de notre pays, aient des capacités suffisantes pour accélérer le développement des territoires, dans tous les axes et métiers transférés désormais aux collectivités territoriales décentralisées, pour la transformation positive de leurs villes. »

avatar

Célestine Ketcha Courtès

Ministre de l’habitat et du développement urbain

                                                                    Samuel Bondjock

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.