De 2012 à 2020, l’institution onusienne a assisté le Cameroun dans des initiatives et actions relevant du domaine réservé au ministère de l’Habitat, des Postes et télécommunication, du Feicom et de la SIC. Toutes choses qui ont emporté la satisfaction du sous-secrétaire général des Nations Unies et directeur exécutif adjoint d’ONU-Habitat, Victor Kisob, lors de sa visite au Cameroun du 8 au 11 février 2021.

«Mes collègues et moi avons un programme de travail avec Madame la ministre et nous sommes rendus à la phase où nous voyons comment assister le Cameroun avec le projet de l’ONU-Habitat qu’on avait déjà réalisé dans les autres pays en Afrique et le monde entier. Nous avons regardé comment nous pouvons mieux assister le Cameroun avec les plus belles stratégies que nous avons documentés à travers le monde», a annoncé le sous-secrétaire général des Nations Unies et directeur exécutif adjoint d’ONU-Habitat, Victor Kisob, à la presse à l’issue des échanges eus avec la ministre de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès, le 9 février 2021. Déclarations auxquelles se sont ajoutés les propos de la Minhdu : «J’ai été très satisfaite de recevoir le sous-secrétaire avec lequel le Minhdu a beaucoup de programmes. Satisfaite d’évaluer la tonne de projets que  nous avons ensemble avec ONU-Habitat. Comme vous le savez, le nouvel agenda urbain pour le nouveau programme pour les villes, c’est la localisation des ODD (Objectifs de développement durable, Ndlr). Et pour accompagner le président de la République dans ce développement durable du Cameroun, il était important que le Cameroun ou le ministère de la ville, travaille conjointement avec ONU-Habitat pour mutualiser les bonnes pratiques et nous aligner sur les cibles visées».

Selon le bilan sur l’état de la Coopération entre le Cameroun à travers le MINHDU et ONU-Habitat dressé par le Minhdu et parvenu à la rédaction de Direct info, il ressort que de 2012 à 2020, l’assistance tant matérielle, financière que technique de l’Onu-Habitat aux côtés du Cameroun se répartit sur une dizaine de chantiers. C’est au début du siècle en cours que cette coopération s’est accélérée notamment avec  la mise en œuvre du Programme de Gouvernance Urbaine (PGU), objet d’un accord de don entre le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Cameroun. En effet, en 2003, le Cameroun va signer avec cette Institution un accord de don, à travers le document du projet n° CMR/03/006 du 13 novembre 2003, d’un montant estimé initialement à 2.800.000 USD. Il faut signaler que le PGU est un projet d’appui au Programme National de Gouvernance (PNG) dont l’objectif est de réduire le déficit structurel et systémique de la faible participation des acteurs non étatiques à la gestion des affaires publiques.

Corridor de l’autoroute Yaoundé – Nsimalen

Le mémorandum signé entre le Minhdu et le Directeur exécutif d’ONU-Habitat dresse un état de collaboration entre les deux parties sur : la formulation d’une politique urbaine nationale ; la production et la gouvernance de l’habitat social ; l’amélioration de la mobilité urbaine et de l’utilisation des énergies renouvelables; la prévention des désordres urbains ; l’appui technique au développement institutionnel et au renforcement organisationnel des opérations de la Société Immobilière du Cameroun (SIC), entre autres.

 Par domaine d’activités, l’intervention du système des Nations-Unies s’étend sur : La formulation d’une Politique urbaine nationale : «le 3 septembre 2015, le Minhdu a signé un accord de contribution, d’un montant de 250 millions de francs CFA, pour l’appui à l’élaboration de la Politique urbaine nationale du Cameroun ; ONU-Habitat apporte une contribution en nature évaluée à 66,9 millions de FCFA» ; la planification urbaine  : «les lignes directrices sur la planification urbaine et territoriale élaborées et approuvées par ONU-habitat en 2015 permettent d’améliorer l’élaboration et la mise en œuvre des documents de planification urbaine au Cameroun» ; la production et la gouvernance de l’habitat social : «des réflexions préliminaires ont eu lieux avec la SIC pour la production des logements sociaux. Il est prévu au cours de cette visite la signature d’un accord de contribution avec la SIC» ; aménagement urbain : «Il y a l’exécution de l’étude d’aménagement du corridor de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen. L’étude est exécutée à 50% à ce jour. Le rapport corrigé des scénarii d’aménagement, le rapport justificatif et le règlement d’urbanisme restent attendus» ; l’amélioration de la mobilité urbaine et de l’utilisation de l’énergie renouvelable : «étude sur l’intégration des mesures d’efficacité énergétique, des énergies renouvelables et de conservation des ressources  dans les normes de construction au Cameroun a été réalisée avec le concours financier et technique d’ONU-Habitat,qui devrait continuer  à appuyer le Cameroun pour sa mise en œuvre » ; amélioration et la prévention de l’habitat des bidonvilles ; la prévention du désordre urbain ; mise en œuvre du projet de développement inclusif et intégré des territoires urbains et ruraux en Afrique ; le renforcement des capacités intellectuelles, technologiques et matérielles des institutions publiques et privées en vue de l’amélioration de l’offre des services en urbanisme et habitat ;  signature d’un MoU a été signé entre ONU-Habitat et le FEICOM. Il a permis l’organisation du prix FEICOM des meilleures pratiques et une étude sur l’entretien des infrastructures et équipements financée par le Feicom.

De quoi réjouir le sous-secrétaire général des Nations-Unies, directeur exécutif adjoint d’ONU-Habitat, Victor KISOB, au moment où il quittait le Cameroun, le 11 février 2021.

André T. Essomé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.