La synthèse du communiqué final de la conférence des recteurs tenue à l’université de Yaoundé 1, le 19 février 2021, se résume en 3 points essentiels, suivant les précisions du Chef de la cellule de communication du ministère de l’Enseignement supérieur, lui-même enseignant d’universités, le Dr Jean-Paul Mbia.

Premièrement, le problème des 112 docteurs fonctionnaires (professeurs de lycée, journalistes, ingénieurs et autres corps de métiers) recalés, est réglé. Les docteurs /Ph.D candidats au recrutement vont postuler pour les remplacements numériques dans les 8 universités d’Etat. Car il existe 2 voies de recrutements dans les universités : voie spéciale de 2000 places accordée par le Président de la République en novembre 2018 et la voie classique des remplacements numériques (enseignants décédés ou démissionnaires).

Les 58 médecins candidats au recrutement spécial sont maintenus dans cette liste qui comprendra 549 recrues dans le cadre de la 2e vague imminente. La commission centrale technique de coordination présidée par le Premier Ministre Chef de gouvernement a reçu au cours de cette phase 1818 candidatures contre 1860 dans la 1e phase qui a offert 1237 places aux premières recrues en décembre 2019.

Deuxièmement, à propos de la dette académique qui est l’objet des revendications bruyantes des enseignants chercheurs, la conférence des recteurs a prescrit que les dossiers soient acheminés, sans délai, au ministre d’Etat ministre de l’enseignement supérieur qui les acheminera au ministère des finances pour traitement et transmission à l’autorité publique compétente qui est la Caisse Autonome d’Amortissement (CAA), organe chargé de payer la dette publique et privée de l’Etat du Cameroun. Le dernier paiement de cette dette académique qui s’élevait à 2 milliards fcfa a été effectué du 2 au 6 décembre 2006 dans les institutions financières de la place.

Enfin, les participants à la conférence de vendredi dernier dans la salle des actes du rectorat de l’université de Yaoundé 1 ont décidé de la mise en place d’un statut harmonisé et d’un cahier de chargé normé des personnels chargés de la sécurité dans les campus en appui à l’article 42 du décret no 93/027 du 19 janvier 1993 portant dispositions communes aux universités qui dispose que l’université est « un milieu clos et apolitique ».

Le chef de l’Etat, inspirateur constitutionnel de la politique éducative nationale, a été remercié pour les initiatives récentes prises en faveur de l’embellie du climat de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans les universités d’Etat : l’application de la nouvelle grille salariale des personnels d’appui sur la base du décret du PM de 2014 et le climat de paix social et de cohésion républicaine.

Celcom Minesup, Jean-Paul Mbia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.