L’infrastructure qui a coûté 549 084 210 FCFA est officiellement fonctionnelle depuis le 13 Janvier 2021

Douala, la Capitale économique du Cameroun, vibre à l’heure du Championnat d’Afrique des nations (Chan). Pour la plupart des visiteurs appelés à mener leurs activités économiques dans la zone portuaire, la mise en service officielle du tronçon Yara-entrée nord du Port occupe désormais une place importante dans le choix du parcours des transporteurs. Le directeur du Port autonome de Douala –Bonaberi, Cyrus Ngo, dans son allocution en présence de ses proches collaborateurs, des élus locaux et d’illustres invités, a exprimé sa joie en ce début d’année 2021, de voir le PAD-Bonaberi sur très hautes instructions du président de la République, Paul Biya, s’intégrer dans un vaste processus de normalisation de toutes ses activités. Activités auquel s’ajoute un programme de rénovation, de modernisation, de développement des infrastructures, et des supers structures combinats portuaires de Douala. Pour le cas précis de ce tronçon, la société Razel, en sa qualité de titulaire du marché, a tenu à édifier les invités sur l’aspect technique de cet ouvrage de 450 m de linéaire, ayant une longueur moyenne de 10 m auquel s’ajoutent des caniveaux et des trottoirs en béton armé et parking en pavé de 13 cm d’épaisseur.

Cette route présente également les avantages suivants : l’augmentation considérable de la fluidité du trafic des marchandises vers et hors le domaine portuaire, la diminution du risque élevé d’accident par renversement des camions transportant des containers et autres marchandises, la diminution des bouchons interminables avec interférence jusqu’au rond-point Deido qui mettaient systématiquement les divers usagers en retard, et la fin des agressions à répétition favorisées par l’absence des éclairages publics. Il devenait donc urgent et impératif de restaurer cette voie pour assurer la fluidification du trafic de ce tronçon névralgique pour la cité.

La ville portuaire de Douala, avec la réfection de ce tronçon, se modernise de plus en plus en devenant belle. Elle permet ainsi, grâce à cet aménagement, à se donner les moyens de sa promotion et de son développement. Pour se faire, elle entend répondre aux demandes sociales économiques actuelles. Le Maire de la ville Roger Mbassa Dine, trouve ainsi dans cette opportunité une innovation de proximité dans son territoire où les mesures sécuritaires sont très sollicitées pour encadrer les citoyens de la ville de Douala. À travers cette opportunité et ce partenariat, le PAD-Bonaberi vient de démontrer une fois de plus qu’il œuvre grâce à son top management au bien-être de la population de la capitale économique.

Simplice Amang 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.