Cameroun – Commune de Sangmelima : Ça brûle encore ?

0
743


Les Conseillers municipaux de la Commune de Sangmelima, ayant constatés la vacance prolongée, au poste de 3ème Adjoint au Maire, depuis le décès le 2 octobre 2020, de Pierre Evariste Abossolo Assam, un désagrément qui n’est pas resté sans conséquences fâcheuses pour le fonctionnement harmonieux de cette collectivité territoriale décentralisée, ont adressé une mise en demeure de 7 jours à leur édile, Jean Faustin Bekono, le 11 mars 2021, aux fins de convocation d’une session extraordinaire en vue de l’organisation d’une élection pour son remplacement.
En effet, conformément à l’article 235 alinéa 1 du Code général des collectivités territoriales décentralisées, et l’article 70 alinéa 1, du livre vert : « En cas de décès, de démission ou de révocation du Maire ou d’un Adjoint au Maire, le Conseil municipal est convoqué pour élire un nouveau Maire ou un Adjoint au Maire, dans les soixante (60) jours qui suivent le décès, la démission ou la révocation ». Rendu actuellement à plus de 5 mois du décès de sieur Evariste Abossolo, un total de 25 Conseillers municipaux, réunis le 3 mars dernier à Mintyaeminyoumin, ont signé cette mise en demeure. Après les mésaventures électoralistes autour du scrutin municipal et législatif du 9 Février 2020, la Commune de Sangmelima est véritablement loin d’avoir livré tous ses mystères. Affaire à suivre.

Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.