Le personnel des services centraux, récemment nommé par arrêté N°032/Mintp du 10 mars 2021 du ministre des travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a été officiellement installé le lendemain,  11 mars 2021.

C’est au total 25 personnels qui ont été promus au ministère des Travaux publics, par arrêté du 10 mars dernier, parmi lesquels, les Sous-directeurs et les Chefs de Cellules, respectivement dans les services rattachés au Secrétariat général, à la Direction générale des travaux d’infrastructures, ou encore à la Direction des Etudes techniques. Il s’agissait notamment du Chef de Cellule de la règlementation à la Division des affaires juridique, Bekolo Ebolo Emmanuel, du Chef de la Cellule des travaux spéciaux, de la Direction des Constructions, Otsa Maze Moîse Benjamin Guy, de Botiba Romuald, Sous-Directeur des travaux d’infrastructures ferroviaires, de Mebenga Nsoe Théodore, Sous-Directeur des travaux d’infrastructures fluviales, du Chef de la Cellule du suivi et du contrôle de l’exécution des marchés publics, Same Gaspard Valery, ou encore de Bella Akoa Bertin, Sous-Directeur des travaux d’infrastructures portuaires, pour ne citer que ceux-là.

C’était l’occasion idéale pour Emmanuel Nganou Djoumessi, dans le strict respect des mesures barrières à l’intérieur de la salle de conférence de son département ministériel à Yaoundé, d’inculquer à ces nouveaux responsables, l’esprit de collaboration, de dynamisme et de pragmatisme, avec obligation de résultats, qui guidele quotidien de  l’ensemble des personnels du ministère des Travaux publics, aussi bien dans les services centraux que dans les démembrements régionaux et départementaux. Car, il est grand temps, en ce moment où les grands chantiers de l’Etat sont en bonne voie, que l’ingénieur de l’Etat se positionne véritablement comme un acteur majeur de la construction infrastructurelle du Cameroun, pour son émergence à l’horizon 2035. Car, là où la route passe, le développement suit.

Et pour y arriver, le Mintp prescrit à ses collaborateurs, l’intégrité, l’efficacité, la diligence et le désintéressement dans le traitement des dossiers. Pour Joki Jacques Pascal, ingénieur de Génie civil : « je suis très heureux ce jour, pour cette haute confiance à moi accordée par mon ministre. Par la grâce de Dieu l’éternel, je viens d’être porté à la tête de la prestigieuse Sous-direction des études de construction des ouvrages d’arts, du Ministère des Travaux publics. Alors, je m’engage à donner le meilleur de moi dans les missions qui me seront confiées, afin que mes objectifs soient toujours atteints à 100%. Dieu merci, nous avons les ressources pour cela. Et avec l’aide de mes collaborateurs, je compte bien mériter cette confiance à travail le travail et les résultats concrets ». C’est presque la même détermination pour l’ingénieur de Génie civil, Ndé Victor Chi, promu Sous-Directeur des études de constructions des routes et des autoroutes. La nouvelle Chef de Cellule de la Construction, de l’entretien et de la réhabilitation des ouvrages d’art, Madame Damandi Tarang Nadia, elle aussi, ingénieure de Génie civil, et madame Nguea De Mbappe Paule Murielle, épse Fuh, ingénieure des travaux de Génie civil, nommée Sous-Directeur de l’entretien routier du réseau Sud, de la Direction des routes communales, dans leurs dynamiques féministes, promettent d’être à la hauteur des responsabilités à elles confiées par leur hiérarchie. C’est avec des youyous et des bouquets de fleurs des familles, amis et collègues, que l’arrosage de ces reconnaissances professionnelles bien méritées a été célébré au restaurant de l’immeuble de l’émergence à Yaoundé.

                                                                         Samuel Bondjock

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.