Cameroun – Cybercriminalité : Le Mintp mise sur la formation de son personnel

0
116


Un séminaire de deux jours sur capacitation du personnel du ministère des travaux publics en matière de cybercriminalité s’est ouvert le 31 mars 2021 à Yaoundé.


Au regard de la montée en puissance des réseaux sociaux et de la communication numérique, ces dernières années, plusieurs dérives administratives sont perceptibles dans notre société, notamment avec la fuite des documents, le phénomène de « fake news », la manipulation et la désinformation des masses, le ministère des travaux publics a trouvé opportun de miser sur la formation de son personnel, à travers un séminaire de 2 jours, sur les thématiques portant sur la sécurité des systèmes d’information, le rappel des notions fondamentales de la cyber sécurité et l’environnement des menaces informatiques, entre autres.
Ouvrant ces travaux le 31 mars 2021 à l’Ecole nationale supérieure des travaux publics de Yaoundé, le Secrétaire général, Urbain Noël Ebang Mvé, représentant personnel du ministre, Emmanuel Nganou Djoumessi, a attiré l’attention des participants sur l’importance stratégique de ce séminaire, qui porte premièrement sur la formateur des formateurs et qui s’étendra progressivement vers l’ensemble des personnels du ministère des travaux publics.
Selon Bruno Massora, Chef de la Cellule de la veille technologique au Mintp : « Il est important de souligner que les problèmes de cybercriminalité aujourd’hui relèvent des préoccupations globales du gouvernement, et singulièrement du ministère des travaux publics. Et avec la pandémie du coronavirus, cette transformation digitale a pris un nouveau coup d’accélérateur. D’où l’importance pour le Mintp, de se mettre à la page quant à la vitesse de la circulation de l’information sur toute l’étendue du territoire national, via ses délégations régionales et départementales, car avec les restrictions liées à la Covid-19, le suivi à distance des projets et des chantiers routiers en dépend énormément. Voilà toute l’importance de ce séminaire, qui vise la sécurisation de l’information, contre ces cybercriminels et pirates informatiques ».
Au-delà des défis infrastructurels qui relèvent de son devoir régalien, l’ingénieur de l’Etat, dans un contexte de coronavirus, pense sécuriser davantage la circulation de ses informations stratégiques dans le paysage numérique, loin des pirates et des cybercriminels.
Samuel Bondjock

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.