Cameroun – SM. Tabi Tamba Georges Zacharie prend les commandes de la chefferie de Kondengui 1 Est.

0
252

C’était vendredi dernier, 30 avril 2021, à l’esplanade de la chefferie traditionnelle de Kondengui I Est, située à la montée kondengui à Yaoundé.

Cette cérémonie d’intronisation était présidée par le Sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 4, Samuel Nokpa Noukouri. Ce couronne vient donc mettre fin à une vacance perceptive à la tête de cette chefferie, depuis la disparition de feu Sa Majesté Tamba Étienne Delphinus, conformément aux consultations coutumières d’usage, entamées depuis le 16 septembre 2020, à l’issu desquelles fut désigné et homologué le nouveau chef traditionnel, SM. Tabi Tamba Georges Zacharie.

Cette cérémonie d’intronisation a débutée par une grande messe, dite par l’évêque du diocèse de Sangmelima, Monseigneur Christophe Zoa, assisté de nombreux prêtres, comme pour confier le règne de sa Majesté Tabi, à Dieu et solliciter son esprit de sagesse, dans l’exercice de cette lourde mission. En effet, suivant les qualités d’un grand homme de commandement, énumérées par le Sous-préfet, le nouveau chef est appelé à être à la fois, un rassembleur, un meneur de troupes ayant pour armes le dialogue, l’écoute, le courage, le tact, l’équité, la patience et la tolérance.

Et dans son allocution de circonstance, le sous-préfet a tenu à rappeler les attributions de cet auxiliaire de l’administration, conformément au décret N° 77/245 du 15 juillet 1977 portant organisation des chefferies traditionnelles. Il s’agit entre autres, sur le plan administratif, de transmettre fidèlement aux populations les directives administratives et de veiller à leur application. De consolider le calme et l’ordre régnant dans son quartier. De lutter contre l’escroquerie foncière et le phénomène de double vente de terrains. Sur le plan économique, le Chef doit promouvoir les activités commerciales, les investissements, encourager les bonnes initiatives des élites et des populations. Sur le plan social notamment, un point d’honneur doit être mis sur l’opération de campagne d’hygiène et de salubrité. La consolidation du vivre ensemble entre les différentes populations cosmopolites. Pour mener a bien sa mission, le chef Tabi Tamba est invité à voir ses populations comme des administrés et non comme des adversaires. Il doit orienter, motiver, coordonner et décider en dernier ressort, après les avoir écouté. Il doit éviter les comportements de vulgarité et de légèreté vis à vis de ses populations. Il devra refuser énergiquement d’être sous le joug d’une élite, d’un groupe d’individus, encore moins d’un lobby quelconque. Un chef doit toujours et en tout temps privilégier le sens de l’intérêt général.

A cet effet, le Sous-préfet n’a pas manqué de souligner que le nouveau leader de la communauté de kondengui 1 Est, a le profil du poste. Premièrement, il est le fils de son illustre prédécesseur. Aussi, il est né en 1968, marié et père de 06 enfants. Sa Majesté Tabi Tamba Georges Zacharie, est titulaire d’un baccalauréat de l’enseignement général, série A4. Après ses formations professionnelles, il a exercé comme contrôleur des produits pétroliers à la Société Camerounaise de Dépôt Pétrolier (Scdp). Il a également été enseignant au Collège La retraite de Yaoundé. C’est un militant actif du RDPC. Il a même été Conseiller Municipal à la mairie de Yaoundé 4, durant le mandat 2013 à 2020.

Naturellement, le nouveau chef ne sera pas seul a exercer cette lourde fonction. Il devra être assisté d’une part par ses chefs de blocs et son conseil des notables, qu’il doit installer dans les plus brefs délais. Les populations de kondengui 1 Est, sont donc appelées a collaborer avec ces autorités locales de proximité, afin de leur faciliter la tâche.

D’autre part, sa Majesté Tabi Tamba, sera fortement soutenu par le groupement des chefs traditionnels de l’arrondissement de Yaoundé 4, qui, loin des regards et des invités s’est retiré pour adouber, en lui transmettant le pouvoir traditionnel et en lui remettant ses attributs de chef, notamment la peau de panthère, les colliers, la canne, le bâton de commandement, etc… Cette séquence purement traditionnelle, a précédé la procession de tous les chefs traditionnels de l’arrondissement, conduisant ainsi le nouveau chef du quartier Kondengui I Est, à s’installer majestueusement sur son trône. Avant l’ouverture du bal des félicitations, par l’évêque de Sangmelima, suivi des populations venues nombreuses marquer leur allégeance à leur chef, comme l’exige la coutume Beti be Nanga, chez les Ewondo.

Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.