Cameroun – Jean Paul Pougala : « L’Afrique n’a pas besoins de musiciens ».

0
268


Dans une communication sur sa page Facebook, Jean-Paul Pougala fait une déclaration va-t-en-guerre contre les musiciens, à la veille de la célébration de la fête de la musique.


La musique est un élément incontournable dans les sociétés africaines. Elle est une affirmation de l’identité culturelle. Elle est porteuse de valeurs et d’enseignements. Qu’importe le rythme musical pratiqué, les musiciens sont de véritables ambassadeurs de la culture ; mieux encore ils contribuent à valoriser leurs pays. Favorisant ainsi le tourisme et diverses activités économiques propices pour le développement de nos nations. Jean-Paul POUGALA, économiste camerounais, s’inscrit en faux dans cette dynamique. « Pour fonctionner l’Afrique n’a pas besoin de politiciens, sociologues, juristes, comptable, communicateurs, footballeur, musiciens, mais prioritairement d’ingénieurs, d’ingénieurs qui sortent des bureaux climatisés pour le terrain ». Déclare-t-il dans une publication sur sa page Facebook ce jeudi 17 juin. Prétendre que l’Afrique n’a pas besoin de musiciens s’est un véritable affront à l’endroit des grands noms de la musique africaine en général et celle camerounaise en particulier. Miriam MAKEBA, Papa Wemba, Francis Bebe, Lapiro DeMbanga, Tabu Ley Rochereau, Anne Marie NZIE, Manu Dibango, tant d’icônes qui ont marqué l’histoire du continent Africain. Chacun de ses artistes a impacté positivement le développement dans son pays. C’est dire que le développement ne viendra pas seulement des ingénieurs mais de tous les corps de métier d’un État, les musiciens avec. La quarantième édition de la fête de la Musique approche à grand pas. Le 21 juin prochain, jour de fête, pensons à consommer et à valoriser davantage nos artistes.


Sidoine FEUGUI

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.