Cameroun – Intronisation : Issa Tchiroma Bakary nouveau Tchiroma de Garoua.

0
215

Issa Tchiroma Bakary, ministre de l’emploi et de la formation professionnelle et président national du Front pour le salut national du Cameroun, FSNC, est le nouveau Tchiroma de Garoua. Nommé par le lamido de Garoua sa majesté Ibrahim El Rachidine, il a reçu ses attributs au cours d’une cérémonie fort courue le samedi 10 juillet 2021, au palais royal de Garoua.

Selon le programme officiel, c’est sur 3 jours que ce sont étendues les festivités marquant la remise des attributs de Tchiroma au ministre de l’emploi. Mais dès le jeudi 8 juillet 2021, Issa Tchiroma Bakary a lancé les hostilités dans la matinée, par un tour des médias majeurs de la ville de Garoua. Premier arrêt vers 10h à la station régionale de la Crtv, en francais, en anglais et en fufuldé, le futur Tchiroma a expliqué la nécessité d’une grande fête, pour marquer l’histoire. A Galaxie TV, en français et en fufuldé, Issa Tchiroma Bakary a avoué qu’il attendait que son rôle en tant que Tchiroma de Garoua, lui soit défini par le lamido. Il faut dire que Issa Tchiroma Bakary prend ainsi un poste traditionnel vacant, depuis le décès de son père à qui il succède donc. Selon certains documents, le Tchiroma à l’origine est le chargé des logements. Selon une autre version, à l’époque coloniale, le Tchiroma était un homme proche des colons blancs. Pour des raisons stratégiques évidentes, le lamido de l’époque avait donc décidé de l’anoblir, afin qu’il le renseigne sur tout ce qui se passe chez les colons, c’est ainsi que le Tchiroma est devenu le chargé des missions du lamido. Selon les lamibé et avec l’évolution du temps et les hommes qui ont incarné ce rôle traditionnel, il se trouve que la fonction de Tchiroma change du tout au tout. Issa Tchiroma Bakary a donc terminé son tour des médias en déclarant : »A partir de samedi, je ne m’appelle plus Issa Tchiroma, mais je m’appelle Tchiroma Issa ».
Le lendemain, 9 juillet 2021, l’effervescence a commencé à gagner la ville de Garoua, avec le bal des arrivées à l’aéroport international de la capitale de la Région du Nord. Hautes personnalités de la République parmi lesquelles 9 ministres, directeurs généraux d’entreprises, personnalités politiques et académiques par delà le Cameroun et autres invités de marque, ont répondu positivement à l’appel de Issa Tchiroma Bakary, plusieurs centaines d’invités qui ont pris leurs quartiers dans la ville au point où au soir de vendredi, il était quasiment impossible de trouver une chambre d’hôtel libre à Garoua.
Samedi le grand jour, c’est très tôt que amis, invités et curieux ont investi l’esplanade du palais royal de Garoua. En fin de matinée, au cours d’une cérémonie solennelle et faste, Issa Tchiroma Bakary est devenu Tchiroma Issa, nouveau Tchiroma du lamidat de Garoua, recevant ses attributs, un turban et un sabre, des mains du lamido de Garoua, sa majesté Ibrahim El Rachidine, devant ses nombreux invités, amis, curieux et plus de 50 médias mobilisés à travers le pays, pour ne rien manquer de cet événement. Chants, danses à la gloire du lamido et du nouveau Tchiroma ont envahi l’espace, avant que ne débute une immense caravane pour un tour de ville teinté de fantasie.
Le domicile privé de Tchiroma Issa Bakary a ensuite accueilli des milliers de convives, pour une fête qui a durée jusqu’à très tard dans la nuit.
Le dernier acte de cet événement s’est produit dans l’après-midi du dimanche 11 juillet 2021. Les militants du FSNC de Maroua, avec à leur tête l’honorable Salmana Amadou Ali, sont venus saluer le nouveau Tchiroma de Garoua et président national de leur parti politique, ainsi que rendre hommage au lamido de Garoua. Un cortège de plus de 100 voitures a ainsi fait son entrée par le Nord de la ville et à partir du quartier Laïndé jusqu’au quartier Foulbéré où est situé le palais royal de Garoua, avec derrière lui une foule immense, un concert de chants et de klaxons, l’honorable Salmana Amadou Ali s’est livré à une marche dansante, jusqu’au lamidat où il a été accueilli par sa majesté Ibrahim El Rachidine en personne. Après les civilités d’usage, c’est encore au domicile privé du président national du FSNC, que tout s’est achevé en apothéose, par une fête grandiose.
Le désormais Tchiroma du lamidat de Garoua, après avoir marqué l’histoire du lamidat de Garoua par cette manifestation populaire d’envergure, peut donc maintenant dans le calme et la sérénité, remplir ses missions, auprès du lamido de Garoua.

Loris-Clet ADIANG

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.