Cameroun – Dr Jonas Kouamouo : Hommage pour l’éternité

0
145


Suivant les directives du Comité d’organisation, présidé par madame le Ministre Célestine Ketcha Courtès, par ailleurs Présidente de la Section Ofrdpc Ndé-Nord, les obsèques du Maire de la Commune de Bangangté se dérouleront les 19 et 20 mars 2021 dans le strict respect des mesures barrières.


Président de Section Rdpc Ndé-Nord, de 2007 à nos jours, ancien Président de la grande Section départementale Rdpc du Ndé, pendant deux mandats, de 1997 à 2007, par ailleurs Maire en exercice de la Commune de Bangangté, le Dr Jonas Kouamouo, l’un des plus fidèles soldats politiques du Président Paul Biya dans le Ndé depuis les années 1980, a tiré sa révérence, sans tambours, ni trompètes, au petit matin du 5 mars 2021, et sera inhumé le 20 mars prochain dans son Bamena natal, dans le strict respect des mesures barrières prescrites par le gouvernement, suite à la résurgence du Coronavirus au Cameroun.
Alors qu’il préparait sereinement les opérations de renouvellement du sommier politique, conformément aux prescriptions de la circulaire du Secrétariat général du Comité central du Rdpc, le Dr Jonas Kouamouo, qui ne présentait visiblement aucun signe de malaise physique, est subitement arraché à la vie, par une courte maladie, nous dit-on, aux premières heures du 6 mars 2021, à l’hôpital de district de Bangangté.
Depuis l’annonce de cette triste nouvelle, c’est la grande consternation dans les quatre coins du département du Ndé. Le « Baobab » est tombé. De Bassamba, à Tonga, passant par Bazou, jusqu’à Bangangté, les populations portent visiblement le deuil. Tristesse, larmes et interrogations se lisent sur les visages des uns et des autres. Ses camarades politiques sont dans le chagrin et les lamentations. Ça bouillonne dans les chaumières. La Section Rdpc Ndé-Nord, reste orpheline de son bâtisseur acharné, infatigable et fédérateur.


Témoignages


Selon les témoignages de certains responsables locaux du Rdpc, tel que le jeune conseiller municipal Eric Payang : « le Dr Jonas Kouamouo, notre papa politique, était la marque déposée d’un calme et d’une sérénité imparable, reconnu de tous dans ce département du Ndé. Même au plus profond des batailles et des crises politiques profondes, il avait toujours su garder son sang-froid et avec des mots justes, dont lui seul avait le secret, il parvenait chaque fois à ramener la paix et la conciliation au sein du parti. C’était un véritable académicien de la politique. Une bibliothèque pour nous les jeunes ».
Pour le personnel de la Mairie de Bangangté : « le Dr Kouamouo était plus qu’un père de famille, un conseiller, un stratège, qui trouvait toujours, comme un excellent médecin, le diagnostic et la posologie à appliquer face à n’importe quel problème ». D’ailleurs, auprès de ses étudiants de l’Université des Montagnes, qu’il formait au quotidien, et qui lui vouent jusqu’aujourd’hui une déférence et un respect absolu : « c’était un véritable Maître, un instructeur chevronné qui faisait presque l’unanimité dans les milieux scientifiques et académiques. L’Udm lui réservera certainement un hommage les plus mérité. Il nous manquera énormément, car au-delà d’avoir été un enseignant, c’était un père pour nous ».


Consécration


Le Dr Jonas Kouamouo, qui était alors 1er adjoint au Maire, de 2013 à 2019, a été porté à l’unanimité des 41 conseillers municipaux, lors du Conseil extraordinaire du 1er mars 2019, à la tête de la Commune de Bangangté, suite à la nomination le 4 janvier 2019, de sa fille politique, Présidente de Section Ofrdpc Ndé-Nord, Célestine Ketcha Courtès, au prestigieux poste de Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain.
Originaire du groupement Bamena, dans l’arrondissement de Bangangté, le Dr Jonas Kouamouo est né en juin 1952. Pharmacien Biologiste, titulaire d’un Doctorat d’Etat en Science Pharmaceutique, obtenu en 1988 à l’Université de Reims, en Allemagne, Dr Jonas Kouamouo revient au Cameroun, pour s’installer dans son Bangangté natal, vers les années 1990. Il dépose ses valises à l’Université des Montagnes, où il officie tour à tour comme Enseignant, Maître de recherche, Coordonnateur du 2nd cycle de la filière Pharmacie, puis Vice-Doyen de la faculté de Médecine en charge de la Pharmacie à l’UDM. Il fut élevé au prestigieux grade de Commandeur de l’ordre de la valeur, par le Président de la République, S.E. Paul Biya, à qui il aura consacré toute sa carrière politique.
Sur le plan politique, Dr Jonas Kouamouo, militant de la première heure, est membre titulaire du Comité Central du Rdpc depuis 1997. Il a été Président de la grande Section départementale du Rdpc dans le Ndé, pendant deux mandats, de 1997 à 2007. Il fut également 1er Adjoint au Maire de la Commune de Bangangté dans la mandature 1997-2002. Depuis 2007 jusqu’à sa mort, le 5 mars 2021, il était encore le Président de la Section Rdpc Ndé-Nord. A l’ère de madame le Maire, Célestine Ketcha Courtès, Dr Jonas Kouamouo occupera une fois de plus le poste de 1er Adjoint, de 2013 à 2019. Il fût également membre du Conseil synodal général et ancien au grand temple EEC Famgo de Bangangté.


Héritage


Il aura su préserver les acquis et conduire à bon port l’héritage de la Commune de Bangangté, la Commune onusienne, la Commune leader dans la région de l’Ouest en matière d’hygiène et salubrité, en suivant les standards internationaux tracés par son prédécesseur, aujourd’hui Ministre de l’Habitat et du développement urbain.

Au moment de son voyage pour l’éternité, au-delà de sa famille politique, universitaire, et réligieuse, le Dr Jonas Kouamouo, laisse inconsolables derrière lui, une veuve, quatre enfants et toutes les populations de la ville de Bangangté. C’est en effet, les deux chefferies supérieures Bangangté et Bamena, qui portent ce deuil.
Samuel Bondjock

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.