Cameroun – Ebolowa – Akom II – Kribi : Le train quitte la gare

0
322

Le Préfet du département de l’océan en a donné les précisions lors d’une importante réunion tenue le 9 avril 2021, à Kribi.

Afin de mettre toutes les parties prenantes de ce projet infrastructurel au même niveau d’information, le Préfet du département de l’océan, a déjà commencé réfléchir sur les solutions à trouver aux sempiternels problèmes liés aux indemnisations des riverains.
Le préalable ici étant la mobilisation des sous-commissions chargées d’informer et de sensibiliser les populations sur le terrain. A cet effet, une équipe composée des techniciens du cadastre, du ministère des travaux publics et des agents de l’entreprise italienne ICM, effectuera une première mission dans les prochains jours, pour repérer les points de marquage, permettant de dresser le répertoire de tous les villages impactés par ce projet. Pour Éric Azombo, responsable de la communication de ICM : « c’etait nécessaire pour nous de procéder ainsi, afin de gagner en temps, puisque les populations attendent le lancement de ce projet depuis très longtemps « .
Les premières études du projet de construction de la route Ebolowa – Akom II – Kribi, ont été actualisées il y a plus de six ans. Après la mise en place des commissions et des sous-commissions sur le terrain, il va falloir procéder à la signature du marché proprement dit. Mais avant le premier coup de pelle, la production du projet d’exécution constitue un préalable.
De toute évidence ça bouge énormément, que ce soit du côté du département de la Mvila, où encore de celui de l’océan.
Et pour preuve, c’est le 7 avril 2021 que le Préfet du département de la Mvila, Syliac Marie Mvogo, avait présidé la cérémonie de lancement des travaux de constatation et d’évaluation des biens mis en cause sur le corridor situé du côté de la Mvila.
Et aujourd’hui du côté de l’Océan, c’est dans le village Ebemvok, à la lisière d’avec le département de la Mvila, que les mobilisations effectives auront lieu dans les prochains jours. Suivant les explications d’Éric Francis Mvondo, chef de service départemental des domaines, du cadastre et des affaires foncières de la Mvila : « Il faut encore quoi pour que les populations comprennent que c’est parti pour ce projet. Avec tout ce qui se passe sur le terrain ces derniers jours, il ya lieu d’être optimiste ».
La promesse présidentielle prend donc progressivement corps.

Consty Zang

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.