Cameroun – Barrage hydroélectrique de Nachtigal : Déjà 38% de taux d’avancement

0
127


La seconde concertation avec le ministre de l’Eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba, accompagné pour la circonstance de son homologue du Travail et de la sécurité sociale, Grégoire Owona, s’est tenue le 16 avril 2021 sur le site de Ndokoa, par Mbandjock, dans la Haute-Sanaga.


Dans l’optique de trouver des solutions idoines aux revendications des personnels de la Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), conformément aux principales résolutions de la première réunion du 12 mars 2021, tenue sur le site de Ndokoa, dans l’arrondissement de Mbandjock, département de la Haute-Sanaga, autour du Directeur général de NHPC, Vincent Leroux, du Directeur général de l’entreprise de construction CCN/GBN, Christophe Denat, du gouverneur de la région du Centre, du Préfet Albert Nanga Dang et de huit représentants des employés de CCN, le Premier ministre, Chef du gouvernement a dépêché une fois de plus sur le terrain, le 16 avril dernier, les ministres, Gaston Eloundou Essomba, de l’Eau et de l’énergie ; et Grégoire Owona, du Travail et de la sécurité sociale.
Il s’agissait pour ceux-ci d’évaluer le niveau de mise en œuvre des recommandations de la rencontre du 12 mars 2021, portant notamment sur l’organisation des élections des délégués du personnel de la CCN/JESS-assistance et Melt Group, d’ici le 18 juin 2021, conformément au Code du travail et aux libertés syndicales ; le payement par l’employeur des arriérés de 5 mois d’indemnités de logement de 25% à tous les salariés ; les primes de salissure et de rendement doivent être négociées entre les salariés et la Direction générale de CCN ; et enfin, le point sur l’enquête ouverte par les autorités administratives territorialement compétentes pour déterminer les responsabilités des uns et des autres dans le cadre des dégâts matériels causés lors de cette grève.
Après plus de deux heures de huis clos, Eloundou Essomba et Grégoire Owona, ont trouvé les mots justes, pour désamorcer les tensions et apaiser le climat social qui régnait, depuis cette affaire, au sein de l’entreprise, entre employés et employeur. Des concessions ont été formulées de part et d’autre. Les payements des indemnités de logement de 25% ont débuté. Déjà 3 mois sur les 5 réclamés ont été payés par l’employeur et le solde des 2 mois restants, sera payé avant la fin du mois de juin 2021, à l’ensemble des 2996 employés de ce chantier. La situation des personnes arrêtées dans le cadre de cette affaire, sera examinée par la justice dans les plus brefs délais, avec des possibilités de laisser comparaitre certains libres, en fonction de la gravité ou non des chefs d’accusations qui pèsent sur chacun d’entre eux.
Face à la presse, voici les assurances de Jean Claude Essimi, représentant et porte-parole du personnel de CCN : « Au terme de cette deuxième concertation avec le ministre de l’Eau et de l’énergie, accompagné du ministre du Travail et de la sécurité sociale, nous sommes très satisfaits de ce que le gouvernement a pris nos revendication très au sérieux et que les résolutions prises ensemble sont en train d’être appliquées. La situation de nos camarades interpellés lors de cette grève sera examinée avec diligence par la justice et le travail se poursuivra sereinement sur le chantier. L’organisation de l’élection des délégués du personnel doit se dérouler ici le 18 juin 2021, selon les recommandations fermes du ministre du Travail. En plus, le payement de l’indemnité de logement est effectif. Nous avons déjà reçus les payements de trois mois, il reste deux autres mois en solde, qui seront payés avant la fin du mois de juin. Nous tenons à rassurer toute l’opinion nationale qu’à Nachtigal le travail se poursuit bel et bien sur l’ensemble du chantier ».
Cette situation de crise sociale nous a par ailleurs permis de faire une incursion au cœur de ce projet de construction du barrage de Nachtigal, suivant les éclairages de Justin Ntsama, Directeur des constructions NHPC : « Il faut savoir que les travaux de construction de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal ont démarré le 1er février 2019 et à ce jour, 16 mars 2021, nous sommes rendus à un taux d’avancement global de 38%. Le chantier compte au total un effectif de 2996 employés. A travers la visite guidée de ce jour en compagnie des ministres Gaston Eloundou Essomba et Grégoire Owona, nous avons pu constater que le chantier est particulièrement actif. A la fin de cette année, nous entendons achever tous les ouvrages en béton conventionnel qui sont en rive gauche. Il s’agit notamment de la prise d’eau du canal, de l’évacuateur de crue, des pertuis de dérivation provisoire et nous devons pouvoir également entamer le barrage principal. Toujours cette fin d’année 2021, nous auront suffisamment avancés sur l’installation des équipements principaux à l’usine et accélérer les travaux afin de pouvoir mettre la première turbine en service en février 2023, avec une production des 60 premiers mégawatts. Et la septième et dernière turbine est prévue pour mars 2024, afin de livrer les 420 MW de cet ouvrage qui coutera 826 milliards de F CFA. Au-delà de l’ouvrage principal du barrage, le projet Nachtigal comporte également une ligne de transport de 50,8 km, en 225 kV et 30 kV, entre Nachtigal et Nyom II, qui est aujourd’hui très avancée et doit être livrée au mois de Juillet 2021. On note ensuite la construction de la cité qui doit abriter les cadres d’exploitation de NHPC à Batchenga. Il s’agit donc d’un vaste projet qui avance sereinement et à bonne date ».
Samuel Bondjock

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.