Cameroun – Commercialisation du coton : Des chiffres satisfaisants dans le Septentrion en 2021.

0
68

Relativement à l’année 2020, les résultats de la production et de la commercialisation du coton dans le Septentrion, sont de plus en plus satisfaisants, au regard des rapports 2021 de la Sodecoton.

La campagne de commercialisation du coton tire à sa fin dans les régions du Septentrion. La Sodecoton a déjà collecté plus de 80% de la production annuelle, dans les différents bassins de production. Dans le secteur de Pitoa, les dernières bottes de coton quittent les villages, pour les usines d’égrenage de la Sodecoton.
Babanguel est un village situé à quelques kilomètres de Boula ibi, à 40 kilomètres environ au nord de Garoua, dans le secteur de production de coton de Pitoa. Il est un peu plus de midi, à la place principale du village ce mardi 27 avril 2021, la température frôle les 40°, malgré la pluie de ce samedi là, qui a arrosé tout le Septentrion, des hommes s’activent autour des bottes de coton. Nous sommes à 1 mois environ de la fin de la campagne commerciale du coton. Dans la région de production de Garoua, dont dépend le secteur de Pitoa, on est rendu à 79% de la collecte du coton, malgré l’enclavement que connaissent les localités comme, Bibemi et Padarmé et la tentation qu’ont les producteurs de vendre leur récolte au Nigeria voisin, notamment dans les localités comme Gaschiga. Pour Abdoulaye Maidadi, chef de secteur de Pitoa : « Les producteurs sont très enthousiastes à l’idée de cultiver le coton, il y en a qui depuis quelques années, augmentent leurs surfaces de production, c’est ce qui fait que la croissance de la production soit exponentielle ». Pour les producteurs, avec le rythme effréné de collecte du coton développé, il n’y a plus de crainte de produire plus, afin que les gains suivent. Selon les projections, le secteur de Pitoa doit évacuer 12 400 tonnes de coton, d’ici fin mai 2021 et à date, enregistre déjà 10400 tonnes. Les hommes de Babanguel connaissent bien ce scénario, la pesée d’abord, la délivrance du ticket de pesée au producteur ensuite, puis il faut remplir les caisses, capables de contenir entre 8 et 9 tonnes de coton. Les payements ont été effectués à 80% et la prochaine saison agricole se prépare déjà, avec la distribution aux producteurs d’intrants, semences, engrais et herbicides, à hauteur de 90%. Il faut dire à titre de rappel, qu’au 4 novembre 2020, les prévisions de production du coton, à la Sodecoton étaient de 354 000 tonnes à l’horizon fin mai 2021. Une production supérieure aux 321 500 tonnes de l’année précédente, à la même période.

Loris-Clet ADIANG

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.