Préservation de la biodiversité et des écosystèmes d’Afrique centrale : Le Programme ECOFAC 6 en examen à Douala

0
215

Le comité technique de pilotage du programme régional ECOFAC 6 se réunit depuis ce 04 mai 2021 à l’hôtel la Falaise de Bonanjo à Douala. Il est donc question de faire le point sur l’état d’avancement de la mise en œuvre de ce programme.

Le segment technique du programme ECOFAC 6 s’est donné trois jours de travaux (du 04 au 06 mai), pour évaluer la mise en œuvre de ce programme d’appui pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles d’Afrique centrale. Cette rencontre est axée sur la prise en compte des informations fournies par les opérateurs de ce projet. « Nous sommes dans la sous-région depuis 2014 et nous avons connu des problèmes liés à la baisse des prix du baril de pétrole entre autres. Depuis cette année, même avant, les États sont à la recherche de la diversification de leurs économies. L’une des voies porteuse c’est celle de l’économie de la biodiversité. Ce programme a été lancé en 2017 et aujourd’hui, nous allons faire le point sur l’état d’avancement de ce programme » : a indiqué, Honoré Tabuna, commissaire environnement, agriculture et développement rural à la CEEAC et par ailleurs, président dudit comité. En effet, la convention de financement du programme régional ECOFAC 6 signée le 17 avril 2017 à Yaoundé au Cameroun, entre la communauté des États de l’Afrique centrale ( CEEAC) et la commission de l’Union Européenne, a prévu la mise en place du comité de pilotage régional ( Copil régional), qui est en charge d’orienter la conduite et la gouvernance de ce programme, de coordonner et de suivre la mise en œuvre des activités, et sans doute d’approuver les plans d’action. Compte tenu du contexte des crises sanitaires et politiques, dans certains États, le segment ministériel ne sera pas associé à ces échanges.

Financé à hauteur de 86.095.200 euro dont 80.500.000 euro au titre de la contribution de l’UE, le programme ECOFAC 6 couvre sept pays ( Cameroun, Congo, Gabon, RCA, Tchad, RDC, Sao Tomé et Principe). Avec pour objectif l’amélioration de la gouvernance des ressources naturelles et de la gestion des aires protégées, en vue de contribuer à la construction d’une économie verte caractérisée par un développement endogène, durable et inclusif. Ce programme prévoit également la lutte contre les changements climatiques. Dans cette dynamique, ECOFAC 6 inclut 15 aires protégées et une en création (essentiellement des parcs nationaux, mais aussi des réserves de la faune et domaine de chasse). Depuis trois ans, le programme ECOFAC 6 travaille pour une meilleure intégration territoriale des espaces protégé, l’accroissement de l’efficacité de gestion des aires protégées, l’ntégration les populations riveraines, la cogestion des AP et l’économie verte et le renforcement des capacités et développement du capital humain. Spécifiquement, le comité va examiner l’état de la mise en œuvre des recommandations du comité de suivi régional (tenu le 18 avril 2018 à Libreville au Gabon), prendre connaissance du plan de travail et du budget annuel ( PTBA 2021) des opérateurs, pour la mise en œuvre du programme d’une part et d’approuver les rapports d’activités de l’année précédente, d’autre part. Cet examen va permettre de mesurer l’impact de la mise en œuvre de ce programme, dans la préservation de la biodiversité et des écosystèmes de la CEEAC.

Simplice Amang

             

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.