Cameroun – Production des logements de masse à moindres coûts : Cimencam accompagne le gouvernement

0
232


Un accord de partenariat pour la production en masse des logements sociaux à coûts réduits, a été signé le 31 mai 2021 à Yaoundé, entre l’entreprise Cimencam, le ministère de l’habitat et du développement urbain (Minhdu), la société immobilière du Cameroun (Sic) et la Mission de promotion des matériaux locaux (Mipromalo).


Au regard de la problématique du logement qui se pose avec acuité dans le monde en général et au Cameroun en particulier, avec notamment un déficit estimé à plus de deux millions d’unités, à ceci s’ajoute la rareté des financements auprès des banques commerciales en faveur des projets de logements sociaux non rentables, sans oublier le faible pouvoir d’achat des populations cibles, le gouvernement a envisagé la mise en œuvre d’un programme innovant et révolutionnaire, qui vise la construction en masse de logements en matériaux locaux et à moindre coûts. Et pour l’implémentation de cette dynamique, le gouvernement camerounais a décidé d’explorer de nouvelles technologies orientées vers l’industrialisation du système constructif. D’où l’objet de la signature de cette convention, ce 31 mai 2021, entre madame le Minhdu, Célestine Ketcha Courtès, le Directeur général de la Sic, Dr Ahmadou Sardaouna, le Directeur général de la Mipromalo, Dr Likiby Boubakar, et le Directeur général de Cimencam, Benoit Galichet, représenté ici par son adjoint, Noé Ikoué.


Il s’agit en effet d’une phase pilote de construction de 200 logements en terre-ciment dans la Commune de Pitoa, située dans région du Nord. Pour expérimenter ce projet, Cimencam a commencé par construire avec succès le premier logement témoin, le second étant en cours de réalisation. La vision gouvernementale ici est d’étendre à terme ce programme dans toutes les dix régions du pays, soit 2000 logements, à raison de 200 par région. Surtout que la valeur ajoutée de ce projet est la réduction substantielle des coûts de production, comparativement aux précédents programmes. Par exemple le coût global de cette phase de 200 logements en briques de terres consolidées au ciment, est estimé à 3,621 milliards de FCFA, avec le concours financier du Crédit foncier du Cameroun. La réalisation d’un appartement T3 reviendra à 10 millions, au lieu de 17 millions comme dans l’actuelle technologie. Les maisons T4 couteront 12,712 millions, tandis que les duplex sont estimés à 21 millions. Des économies d’échelle qui permettront sans aucun doute la production de masse des logements, conformément aux très hautes instructions du président de la République.


Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.