Cameroun – Santé publique : Manaouda visite les hôpitaux de Bafoussam

0
63


Après Ebolowa le 28 mai 2021, la ville de Bafoussam dans la région de l’Ouest a pris le relais, ce 2 juin 2021, dans le cadre des descentes d’inspection du ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, dans les hôpitaux en construction dans le cadre du Plan d’Urgence Triennal.


En attendant l’inauguration imminente par le gouvernement du Centre hospitalier régional de Bafoussam, situé à 15 km du centre-ville au quartier Kouekong, la réception provisoire de l’ouvrage est prévue le 15 juillet 2021. Et dès le 16 juillet 2021, l’opérationnalisation des services de l’imagerie, la morgue et le laboratoire sera effective. C’est ce qui ressort de la séance de travail tenue, in situ, par le ministre de la Santé publique, Malachie Manaouda, accompagné pour la circonstance du Pr Kingue, Conseiller Technique N°1 au Minsanté, du Gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, et de plusieurs autres autorités administratives de la ville de Bafoussam. Pendant plus d’une heure d’horloge, des salles d’hospitalisation à celles de soins intensifs, en passant par les toilettes, nulle place n’a échappé à l’inspection et à la vigilance du patron de la santé au Cameroun. A chacun de ses arrêts, Manaouda Malachie, n’a pas manqué de prendre l’avis du Pr Kingue, au regard de l’expertise et de l’expérience qui lui sont reconnues.
Comme sa sœur jumelle d’Ebolowa, cette formation sanitaire construite selon les standards internationaux en vigueur, dispose de 11 unités de médecine, toutes dotées d’équipements de dernière génération. À l’imagerie, l’on ne peut que s’émerveiller à la vue de cet IRM gigantesque, de ce scanner, de ces équipements de radio, ou encore de cet échographe de dernière génération. On a presque besoin d’être pincé, pour réaliser qu’il ne s’agit nullement d’un rêve. Et pour pérenniser cette réalité, le ministre de la Santé Publique a insisté sur l’esthétique et la qualité des finitions des bâtiments. Mais aussi et surtout sur le volet maintenance et entretien de l’infrastructure et de ces équipements ultra-modernes.
La suite de la tournée du ministre de la Santé publique dans la région de l’Ouest l’a conduit également à l’hôpital Régional de Bafoussam. Où le Dr Manaouda Malachie, est venu se rassurer du bon fonctionnement du dispositif de lutte contre la COVID-19 et par la même occasion, mobiliser le personnel de cet hôpital autour de la lutte contre cette pandémie. C’est au total, près de 200 soldats de la santé, qui sont venus souhaiter la bienvenue à leur patron. Les sourires qui se dessinaient sur les visages de ces professionnels de la santé, montrent à suffisance qu’ils sont heureux d’accueillir leur chef de troupe. Guidés par le Dr Enow Orock George, Directeur dudit hôpital, le ministre et sa délégation ont visité le bloc opératoire, où le personnel présent n’hésitait à immortaliser cet instant mémorable, à travers des photos et des selfies. « Il est propre et bien organisé » : lance le Minsanté, au sortir de ce service médicotechnique. Les scanner, radios, échographes, tous d’une autre époque et dans un état de vétusté avancée, sont présentés au ministre, avec la doléance d’acquérir de nouveaux équipements de pointe, beaucoup plus performants. D’autres besoins ont été exprimés en cette occasion, notamment, le renforcement du personnel, l’opérationnalisation du centre d’hémodialyse, le revêtement des bâtiments, le fonctionnement du dispositif PCR COVID-19, entre autres. Sur ce dernier aspect, le Ministre a promis un retour à l’ordre dans un délai d’une semaine. La plateforme étant déjà disponible, les intrants seront directement acheminés par les bons soins du Laboratoire national de santé publique.
Par ailleurs, le Minsanté, est venu remobiliser ses équipes médicales et les encourager à se faire vacciner contre le Coronavirus. Étant les soldats de première ligne dans cette bataille, c’est la meilleure façon pour eux de se parer aux attaques de cette tueuse silencieuse. Rappelons que, sur près de 500 professionnels de la santé que compte cet hôpital, seulement 61 sont vaccinés à ce jour.
Manaouda Malachie est enfin allé au chevet des victimes de la guerre dans le Nord-ouest et le Sud-ouest, internés à l’hôpital de district de la Mifi à Bafoussam, pour leur apporter le reconfort du gouvernement.
Comme à l’hôpital régional, le Minsanté a promis de résoudre dans les brefs délais, un certain nombre de problèmes à partir du matériel disponible en magasin. C’est sur cette promesse ferme que le patron de la Santé publique au Cameroun a mis fin à son séjour dans la région du soleil couchant.


J.M.N/Celcom Minsanté

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.