DÉCOLONISATION EN AFRIQUE : « DU SANG ET DES LARMES »

0
119

 C’est le titre d’un film documentaire, au cœur de l’histoire sanglante de la décolonisation des anciennes colonies Françaises en Afrique
Fait de témoignages poignants et surtout d’images d’archives, ce film documentaire met en lumière une histoire tragique peu connue des jeunes Africains.


La décolonisation française est le plus long conflit que la France aura connu au XXe siècle. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et durant trois décennies, la République française s’est acharnée à conserver ses colonies par tous les moyens. Une histoire peu connue faite de sang et de larmes, d’espoirs et de renoncements qui a laissé des traces encore profondes aujourd’hui.
Le film documentaire « Décolonisations, du sang et des larmes » écrit par l’historien Français Pascal Blanchard, réalisé par David Korn-Brzoza et produit par Cinétévé pour France Télévisions s’emploie à montrer l’acharnement et les atrocités induites (brimades, esclavage, assassinats) vécus par les populations des ex colonies françaises, après que cela ait été longtemps occulté ou minimisé.
Réalisées à partir d’images d’archives en grande partie inédites et mises en couleur, les deux parties de ce film publié le 07 Octobre 2020 sont en résonance avec les débats les plus brûlants de la société actuelle. Elle donne la parole aux témoins, acteurs et victimes de cette page douloureuse de notre histoire ainsi qu’à leurs descendants. Trois générations qui, des années après les faits sont les dépositaires d’une mémoire à vif et dont les récits constituent une histoire commune qui n’en finit pas de nous façonner et de faire débat. Ce film rappelle ainsi que désormais le dernier grand tabou de l’Histoire de la France et ses ex colonies doit se raconter à plusieurs voix.
A cet effet, la première partie du film consacrée à la fracture entre la France et ses ex colonies, situe l’histoire entre 1931 et 1954. Dès les années 1930, alors que l’empire colonial français est à son apogée, les premières revendications d’indépendance se font entendre mais la France reste sourde à ces manifestations. La Seconde Guerre mondiale va rabattre les cartes et remettre en question un système de domination qui semblait jusque-là immuable. S’engage alors un cycle de répressions qui va durer un quart de siècle. Du Sénégal à l’Indochine et de Madagascar à l’Algérie en passant par le Maroc et la Côte d’Ivoire, la France va tenter coûte que coûte de conserver ses colonies, en vain.
La seconde partie du documentaire qui est consacrée à l’accession à l’indépendance et à la liberté des anciennes colonies françaises, décrit parfaitement la rupture de ces peuples avec la France. L’histoire se situe ici entre 1954 et 2017. Après huit années de conflits meurtriers, l’Empire colonial français craque de toutes parts. La défaite de Diên Biên Phu oblige la France à abandonner l’Indochine, puis ses comptoirs indiens. Pour tous les peuples colonisés, c’est une étincelle : la France, aussi puissante qu’elle soit, peut être vaincue. La Guerre d’Algérie éclate aussitôt. De l’Afrique aux Antilles en passant par l’océan Indien et la Polynésie, l’incendie se propage mais à rebours du vent de l’histoire, la République répond par la force quand elle n’use pas de la ruse pour tenter de préserver ses possessions.
A travers le récit de Lucien Jean-Baptiste, «  Décolonisations, du sang et des larmes », tend à mettre fin à un aveuglement, à l’origine « de décennies de haine et de violence ». Projeté en exclusivité en Mars 2021 au Cameroun, plus précisément lors du Festival International Bogso Eséka (FIBE) qui s’est tenu à Eséka, la ville centenaire ; ce film constitue aujourd’hui un éveil pour la jeunesse Africaine en général et Camerounaise en particulier.

Christian Otsong

                                                                                   

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.