Cameroun – Nationale N°15 :La route Lena – Tibati est à 86% d’exécution

0
88

Il s’agit d’un linéaire de 167 km qui va de Lena à Tibati, en passant par Sengbè et Ngatt, réalisée par l’entreprise Sogea Satom, sur les lots 5 et 6 du corridor Batchenga – Ntui – Yoko – Lena – Tibati.

En ce 13 juillet 2021, déjà 124,13 km de cette route sont recouvert de béton bitumineux, avec 138,14 km de couche de base étalée et 146,16 km de couche de fondation étendue, soit un total de 86,33% de taux d’avancement des travaux, pour une consommation des délais de 88,67%. Les sept ouvrages d’art de ce tronçon sont déjà achevés à 100%. Les travaux d’aménagements urbains, sur la voirie de la ville de Tibati, Chef-lieu du Département du Djérem, sont rendus à 6,15 km sur les 8,037 km attendus. Les populations riveraines caressent déjà le rêve de voir aboutir la transformation urbaine de leur cité. La fin des travaux est prévue pour le 23 décembre 2021. Selon les témoignages : « on mettait avant 6 heures de temps pour aller de Yoko à Tibati et le transport coutait 8000 FCFA et même plus en saison des pluies, mais aujourd’hui, 2 heures 30 minutes suffisent pour parcourir ce trajet et on paye seulement 3000 FCFA ».

Les populations semblent bien apprécier le déploiement et la mobilisation de l’entreprise Sogea Satom sur ce chantier. Surtout avec les infrastructures sociales connexes, à savoir, l’aménagement d’une traversée de 2X2 voies sur la ville de Tibati. La construction des blocs de salles de classe, des centres de santé intégrés et leurs équipements, des hangars de marché, des foyers communautaires, des centres pour femmes et la fourniture des tables-bancs aux écoles de la localité. Aceci s’ajoute la construction de l’une des deux aires de repos et la station de pesage de Tibati, qui est constituée d’une cantine de restauration, d’une zone de prières et des bâtiments de repos pour les conducteurs, qui ne dormiront plus dans les camions. Des réalisations saluées par le Maire de la commune de Tibati, Dahirou Amadou, qui touche du doigt au quotidien l’amélioration réelle des conditions de vie de ses populations. Car, au-delà de ces infrastructures, ce chantier routier a mobilisé plus de 1300 emplois directs et indirects, avec plus de 60% de la main d’œuvre locale, conformément aux instructions du maitre d’ouvrage.

Samuel Bondjock 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.