Cameroun – Insécurité dans les Bamboutos : Des séparatistes attaquent Babadjou

0
560

Des hommes lourdement armés ont attaqué un poste de contrôle, dans la matinée du mercredi 14 juillet 2021, dans la localité de Zavion, située dans l’arrondissement de Babadjou.

Les populations de la localité de Zavion ont entendu, ce 14 juillet 2021, aux premières heures de la matinée, des crépitements des armes et des coups de feux, qui ont créé une panique générale dans la localité. C’est autour de 8h30 minutes ce jour, alors que ces populations vaquaient tranquillement à leurs occupations quotidiennes, des hommes lourdement armés ont surgit au poste de contrôle avancé, situé non loin de l’école publique de Zavion, dans l’arrondissement de Babadjou. Après des échanges de tirs, deux éléments des forces de l’ordre, en service à ce poste, vont trouver la mort. Il s’agit du gendarme, Pierre Garga, en service à la brigade de Babadjou, et le nommé Assong Renard, un élément du GPIN de Balepo. Les assaillants ont réussi à emporter une arme. Le gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, informé, est descendu sur les lieux, afin de mesurer l’ampleur des faits.
« Autour de 8h30, les séparatistes venus de la région du Nord-Ouest, particulièrement de l’arrondissement de Santa, ont attaqué le poste avancé des forces de défense à Zavion, dans l’arrondissement de Babadjou, département des bamboutos. Au cours de cette attaque des séparatistes, deux éléments des forces de l’ordre ont trouvé la mort. Un gendarme ainsi qu’un élément du GPIN. Il est regrettable que malgré tous les efforts de l’État, malgré tous les appels au dialogue et à la réconciliation, les gens continuent à boucher leurs oreilles » : précise le gouverneur, Awa Fonka Augustine.

Une attaque des séparatistes de plus et peut être de trop, dans la région de l’Ouest, qui arrache une fois de plus la vie aux éléments des forces de l’ordre, qui ont la noble mission de protéger les populations et l’intégrité du territoire national. Le gouverneur, en fustigeant cette barbarie, a appelé les populations à la collaboration avec les forces de défense et de sécurité.
Portant le message de condoléances, Awa Fonka Augustine ajoute : « Je saisis cette occasion pour dire aux populations de la région de l’Ouest, de collaborer avec les forces de défense qui sont là pour assurer leur défense. C’est également l’occasion pour moi de transmettre au nom du chef de l’État, les condoléances aux familles des victimes ».

Pour rappel, les régions anglophones du pays sont en proies à une guerre dite d’indépendance, depuis presque cinq années aujourd’hui. Malgré toutes les réponses apportées par le gouvernement, la crise persiste.

Roméo kuete

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.