Projet d’Alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs (PAEPYS) :Le chantier affiche 78% de réalisation.

0
127

C’est le taux de 78% de réalisation globale qui ressort de la visite d’évaluation du ministre de l’Eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba, sur les différents sites du PAEPYS le 27 juillet 2021.

Sachant que la ville de Yaoundé dispose actuellement d’un total d’approvisionnement de 185 000 m3 d’eau potable par jour, avec 135 000 m3/jour qui proviennent de l’usine de traitement d’eau d’Akomnyada à Mbalmayo et 50 000 m3/jour fournis par l’usine rénovée de la Mefou à Yaoundé, une importante offre qui reste, néanmoins, inférieure à la demande estimée à 300 000 m3/jour, le Cameroun, sous l’impulsion du Président, Paul BIYA, a intégré dans le vaste « Programme des Grandes Réalisations », la mise en œuvre des projets structurants, au premier rang desquels le Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs à partir du fleuve Sanaga (PAEPYS).

Le PAEPYS viend donc résoudre de façon durable le déficit de la production d’eau potable pour la ville de Yaoundé et ses environs à travers une production complémentaire d’eau potable de 300 000 m3/jour, extensible à 400 000 m3/jour. La mise en œuvre de ce projet, fruit de la coopération entre la République du Cameroun et la République populaire de Chine, est en cours d’exécution, pour une durée de 72 mois.

Niveau d’avancement sur les sites

Dans l’optique d’évaluer les activités et de s’assurer de la livraison à temps de cette infrastructure, le ministre de l’eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba, à effectué une descente sur le terrain ce 27 juillet 2021, sur les différents sites. Il s’agissait précisément de passer tour à tour par la station de reprise de pompage d’eau traitée d’une capacité de refoulement de 285 000 m3/jour située à Nyom II, exécutée à 53% en 8 mois de travail ; la station de reprise de pompage d’eau traitée d’une capacité de refoulement de 295 000 m3/j à Nkometou III, réalisée à 92% ; le poste de transformation d’énergie électrique 90/30kV à Nkometou III, qui est à 96% d’achèvement ; une conduite en fonte ductile DN 1800 de transport d’eau sur une soixantaine de kilomètres entre la station de pompage d’eau brute à Nachtigal et le réservoir de tête situé sur le mont Ndindan à Yaoundé , réalisé à 97% ; la station de captage et de pompage d’eau brute, d’une capacité de 315 000 m3/jour, sur la rive gauche du fleuve Sanaga à Nachtigal, construite à 93% déjà. Le Minee terminera sa visite par la station de traitement d’eau, d’une capacité de 300 000 m3/jour, extensible à 400 000 m3/jour à Emana – Batchenga ; qui affiche déjà 97% de taux de réalisation.

Satisfecit du ministre

La visite des sites s’est achevée par une réunion avec les parties prenantes, afin de s’assurer de la livraison des infrastructures dans les délais contractuels.

Suivant Gaston Eloundou Essomba, qui rassure : « je rentre avec un sentiment de très grande satisfaction, les travaux avancent très bien. Nous constatons un taux de réalisation global de l’ordre de 78%, pour des délais fixés à la fin de l’année 2022, avec les premiers mètres cubes d’eau de Batchenga qui vont arroser la ville de Yaoundé. Nous-même avons visites les différents chantiers, la station de captage et de pompage d’eau est pratiquement achevée, les stations de refoulement sont réalisées au moins à 93%, l’usine de traitement des eaux est pratiquement réalisée à un peu plus de 96%, le poste de transformation électrique est quasiment achevé, pour l’instant il ne reste qu’un lot celui de pose des conduites d’eau, et ce lot là est réalisé à 25%. Ce lot a pris du retard parce qu’il fallait régler la problématique des indemnisations.

Maintenant que cela est fait, 25% déjà réalisé et depuis 2 mois j’ai demandé à l’entreprise de passer à la vitesse supérieure. Ils sont déjà d’ailleurs en train de passer le cap de 4 kilomètres, pour atteindre les 5 kilomètres de pose par mois. Vous voyez bien que sur les 60 km de conduite à poser, 18 km sont déjà posés, il en reste 42 km. Et si on fait un minimum de 4 km chaque mois, dans un délai de moins de 12 mois, on aurait terminé. La ligne électrique qui partira de Nkometou vers la station de pompage, va démarrer bientôt. Nous sommes entrain de mutualiser nos moyens avec le projet Nachtigal. On va utiliser leur courroie et les travaux devraient démarrer bientôt. Donc nous sommes confiants, nous sommes rassurés que d’ici la fin de l’année 2022, les populations de Yaoundé auront d’avantage d’eau potable dans les robinets.

C’est 300.000 m3 d’eau par jour qui seront injectée, pour un déficit estimé entre 120 000 et 130 000 m3 par jour. Avec ces 300 000 m3 d’eau par jour, la demande sera plus que satisfaite »

Rosine Yémélé

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.