Cameroun – Projet de bitumage de la route de Nkolmesseng : Du rêve à la réalité pour les populations de Yaoundé 5.

0
305

Par l’entremise du projet de développement des villes inclusives et résilientes (Pdvir), coordonné par madame Essono, née Tefak Pambe Anne-Marie Madeleine, le ministre de l’habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, préside, ce 17 août 2021, la cérémonie de lancement officiel des travaux de construction de la mythique route de Nkolmesseng, dans la commune de Yaoundé 5ème.

A travers une ligne de crédit obtenue de l’association internationale de développement (Ida), pour le financement du Pdvir, au profit de certains quartiers sous-équipés des villes cibles de Batouri, Douala, Kousséri, Kumba, Maroua, Ngaoundéré et Yaoundé, sous la tutelle du ministère de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu), le Président de la République, Paul Biya, dans sa vision stratégique, offre ainsi une possibilité aux populations des quartiers précaires de Nkolmesseng et d’Oyom-abang, situés respectivement dans les communes de Yaoundé 5 et 7.


Il est donc question, à travers cette cérémonie du 17 août 2021, au carrefour Lycée Bilingue d’Essos, en présence de madame le ministre de l’Habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, et de toutes les parties prenantes du Pdvir, de procéder au lancement des travaux de réhabilitation lourde de la voirie primaire dans les quartiers sous-structurés de Nkolmesseng et d’Oyom-abang, dans le cadre de la mise en œuvre de la Composante 2, de ce projet dans la ville de Yaoundé.


La première phase étant dédiée à la réalisation de travaux routiers visant l’amélioration de la structuration des quartiers sous-structurés, avec la construction d’un réseau de voiries primaire de bonne facture. Tandis que la seconde phase concerne la réalisation des ouvrages et des équipements urbains de proximité, directement au service des populations.


Au quartier Nkolmesseng plus précisément, la consistance des travaux prévoit, la construction de plusieurs tronçons de voirie primaire de 6,7 km, sur le tronçon Carrefour Lycée Bilingue – Carrefour Momebelengal – Carrefour Ottou – Carrefour Tradex Eleveur, avec 2 chaussées de 2 voies de circulation chacune, séparée par un terre-plein central de 2 mètres de large, des trottoirs, l’éclairage public et les arbres plantés le long du corridor. Le second tronçon de ce chantier de Nkolmesseng, long de 1,7 km, va du Carrefour Safari, au Carrefour Tradex Eleveur, en passant par la Chefferie, soit une chaussée de 2 voies. Toujours à Nkolmesseng, il est également prévu d’ici 2022, la construction de deux tronçons additionnels. Le premier tronçon de 1,4 km ira du Carrefour Safari – Carrefour Fabrique – Carrefour Mebecity, vers Minboman ; alors que la seconde voie longue de 1,2 km, partira du Carrefour Momebelengal, au Carrefour Fabrique.

Pour ce qui concerne le quartier Oyom-abang, les travaux prévoient la construction de la voirie primaire, sur un total de 5,5 km, soit une chaussée de deux voies de 3,5 m chacune. Avec un premier tronçon de 2,6 km, Carrefour Petit marché d’Oyom Abang – Intersection route Leboudi. Un second tronçon de 1,3 km, allant du Carrefour Camp Sonel, au Carrefour Evouna Bella. Et un troisième tronçon de 1,6 km, qui va du Carrefour Centre Oyom Abang au Carrefour Nkolbisson.

Le marché de travaux de construction des voies ci-dessus citées, en dehors des tronçons additionnels, présente une enveloppe de 10 0540312 097 FCFA TTC, signé entre l’entreprise Sinohydro Corposation Limited et le Maire de la ville de Yaoundé, en sa qualité de Maître d’ouvrage délégué, pour une durée d’exécution de 18 mois, en plus des 12 mois supplémentaires, pour le suivi de la période de garantie. Le groupement TPF Consultores / Luxan Engeneering, en assurera la mission de contrôle, pour un budget de 727 096 759 FCFA TTC.

A travers le Pdvir, c’est un total de 15 km de voiries primaires, entièrement modernisées, qui feront très bientôt partie du patrimoine infrastructurel de la ville de Yaoundé, au service de la mobilité urbaine de la cité capitale.

                                                Samuel Bondjock
Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.