Zoom sur les finalistes du concours du meilleur plaidoyer sur la remunicipalisation de la gestion de l’eau potable au Cameroun.

0
105

Le 20 novembre 2021, s’est tenu dans la salle des fêtes de l’hôtel Noka de Yaoundé, la finale de la 2ème édition du concours du meilleur plaidoyer sur la remunicipalisation de la gestion de l’eau potable au Cameroun.

La compétition a démarré il y a environ 2 mois, avec plus d’une centaine de candidats, venus de l’ensemble du territoire national. Cette initiative du Syndicat national autonome des travailleurs de l’énergie, l’eau et des mines du Cameroun (SYNATEEC), avec l’appui de l’International des Services Publics (ISP), vise à lutter contre la privatisation des services publiques au Cameroun, notamment celui de la gestion de l’eau potable.

Dans le principe, ce plaidoyer se fait en 2 phases. La première consiste pour les participants, à faire une petite vidéo, présentant leur argumentaire sur le thème du plaidoyer. Ces vidéos sont appréciées sur 30 points, d’une part, par le public sur les réseaux sociaux et d’autre part, par Fatou Diouf, coordonnatrice des projets pour l’Afrique francophone à l’ISP. Ensuite, les 10 meilleurs candidats vont en finale, pour un plaidoyer devant un jury spécialisé.

La finale de ce samedi 20 novembre 2021, à alors respecté ladite procédure et les lauréats ont été les suivants : Lionel Mouaga, qui a obtenu une note de 83,5/100, il a de ce fait remporté la somme de 100 000 FCFA, en plus des gadgets des partenaires. Faith Ntaima, à été classée 2ème, avec une moyenne de 83/100. Elle rentre avec une enveloppe de 50 000 FCFA en plus des gadgets. Joséphine Éloïse Ngo Nguidjol vient en 3ème position avec un total de 81,5/100. Elle remporte une enveloppe de 30 000 FCFA, avec des gadgets en plus. Auguste Ngassam, obtient la note de 80/100, et est classé 4ème. Il reçoit une enveloppe de 20 000 FCFA en plus des gadgets. Et en 5ème position, Wilfried Joseph Yonkou Nguenia, avec ses 79/100, décroche une prime de 15 000 FCFA en plus des gadgets. Les 5 autres finalistes ne rentreront pas les mains vides, mais avec des frais de participation et des gadgets également.

L’un des aspects dudit concours étant d’impliquer, et d’intéresser la jeunesse, à la gestion de la chose publique. Les vidéos de ces lauréats seront utilisés pour les sensibilisations des jeunes et acteurs de la société civile concernés par la question de l’eau potable au Cameroun. En effet, les cadres de la Camwater faisaient partie du jury de cette édition.

Rosine Yémélé

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.