Cameroun – Ouverture de la CAN 2021 : Les grandes victoires de Paul Biya.

0
270

En mondo-vision, le président de la République du Cameroun, Paul Biya, a été fortement ovationné, par le Président de la confédération africaine de football (Caf), ce 9 janvier 2022 à Yaoundé, à l’occasion de l’ouverture de la 33ème édition de la coupe d’Afrique des nations (CAN).

Après avoir largement relevé le pari des infrastructures urbaines, sportives, hôtelières, hospitalières routières et autoroutières, sur les différents sites de Yaoundé, Douala, Bafoussam, Garoua, Limbé et Buea, le Cameroun a brillamment remporté le match d’ouverture de la Can 2021, ce 9 janvier 2022, face aux étalons du Burkina Faso, par un score de 2 contre 1.

Avec une domination de plus de 65%, l’équipe des Lions indomptables a su exploiter 2 occasions de penalty, concrétisées par Vincent Aboubakar, pour venir à bout des étalons du Burkina Faso, qui avait quand-même réussi à buté en premier, vers la vingtième minute du jeu.

C’est un stade d’Olembé de 60 000 places, suffisamment plein de spectateurs, conformément aux dispositions sanitaires de la Caf, en plus des milliers de supporters massés le long de l’itinéraire, qui ont acclamé le Chef de l’État Paul Biya, pour toutes ces infrastructures qu’il a offert au peuple camerounais. Pays de football, le pays de Roger Milla, et de Samuel Eto’o Fils, pour ne citer que ceux-là, pourra désormais tutoyer les standards internationaux, en matière d’infrastructures sportives, indispensables au développement et à la promotion du football à la base.

Aux côtés de tous ces beaux stades, d’Olembé et de l’omnisport à Yaoundé, de Japoma et de la réunification de Bépanda, à Douala, de Roumdé Adjia et Poumpoumré à Garoua, du Molyko Stadium de Limbé, ou encore de Kouékon à Bafoussam, figurent en bonne place, d’importants travaux d’aménagement des voiries urbaines, des parkings des stades, des parcs de loisirs, de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen et de très belles routes, qui ont visiblement transformés la physionomie des villes camerounaises.

À l’actif de ces grandes victoires de Paul Biya, les dizaines de kilomètres de routes bitumées à Bafoussam, à l’aide du Béton compacté au rouleau (BCR) avec l’appui du programme C2D capitales régionales, ou encore la livraison de la route Kouékon – Tobeu, l’achèvement de toutes les voies Can, autour des infrastructures sportives, hôtelières, et hospitalières, dans toutes les 6 villes qui abritent cette compétition, en sont des parfaites illustrations. Et ce n’est pas fini…

Face aux super-favoris de cette compétition, que sont l’Algérie avec son capitaine Mahrez, le Sénégal de Sadio Mané, l’Égypte portée par Mohamed Salah, le Maroc, la Côte d’Ivoire avec Sébastien Haller, la Tunisie, le Nigeria, ou encore le Ghana, le Cameroun, compte à la fois sur son fighting spirit, et sur la loi du domicile, pour remporter sa sixième couronne, après celle de 2017.

En attendant le coup de sifflet final, le 6 février 2022, seuls les prochains matchs nous permettront de confirmer que, les fruits ont tenu la promesse des fleurs.

Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.