Cameroun – Can 2021 : Voici le secret pour remplir les stades.

0
832

La stratégie pour remplir le stade de Kouekong à Bafoussam, le 14 janvier 2022, devrait servir de modèle pour l’ensemble sites de la compétition.

Depuis le début de cette 33ème édition de la coupe d’Afrique des nations de football Total énergies Cameroun 2021, le 9 janvier 2022 au stade d’Olembé à Yaoundé, le constat est inquiétant. Les stades sont quasiment vides lors des différentes rencontres des équipes nationales, pour les premières et deuxièmes Journées de la compétition. Et ceci, sur l’ensemble des sites de Yaoundé, Douala, Bafoussam, Garoua, Limbé et Buea.

D’où la mise en place d’une stratégie locale de proximité de certaines élites populaires de la région de l’Ouest Cameroun, avec l’appui du gouverneur, Awa Fonka Augustine, et des différentes autorités administratives municipales politiques et religieuses. Une mobilisation tout azimuts a été lancé à l’endroit de la jeunesse et des amoureux du ballon rond. Des milliers de tickets d’entrée au stade, ont été gratuitement distribués aux spectateurs par des élites bienfaitrices, avec des moyens de déplacement assurés en aller et retour. Ainsi, des charters ont été organisés par les élites de chaque département, Commune, où unité politique, pour converger vers le site de la compétition. Au-delà du vaccin, qui semble un tout petit peu contraignant, les tests massifs de Covid-19 ont été réalisés directement par des équipes médicales, avant d’accéder au stade.

Pour le cas d’espèce du stade de Kouekong, ce 14 janvier 2022, il faut dire que la présence remarquable des officiels dans les gradins, au premier rang desquels, madame le ministre de l’habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, accompagnée du gouverneur de la région de l’Ouest, aurait davantage galvanisée et motivée les populations à venir remplir le stade.

C’est dans cette dynamique participative, que la mobilisation populaire au stade de Kouekong à Bafoussam a été impressionnante à plus d’un titre.

Conscient de ce que, les prix des billets d’accès aux stades sont élevés, et que les coûts de transport viennent se rajouter, avec déjà la circulation qui est circonscrite par les mesures protocolaires, rendant le mobilité extrêmement difficile, les routes barrées ici et là, il est presque impossible de remplir les stades dans ces conditions.

D’où l’urgence d’adoucir les conditions et mesures d’accès aux stades, en éliminant certaines contraintes operationnelles. Et en offrant des facilités, grâce à l’appui des élites et surtout des municipalités, à l’ère de la décentralisation.

Et dans la dynamique de ces facilités, sur très hautes instructions du président de la République du Cameroun, Paul Biya, le service dans les administrations publiques ira de 7h30 à 14h officiellement, du 17 janvier au 4 février exceptionnellement. Et les établissements scolaires et académiques fermeront à 13h durant cette période restante de la Can 2021. Ceci, pour permettre aux populations de se mobiliser davantage dans les stades. Le chef de l’État a donc jouer sa partition. A chacun de ses démembrements territoriaux de suivre le ton qui est lancé. Pour que le peuple camerounais vive véritablement et pleinement cette grande fête du football africain, dans les magnifiques infrastructures sportives, hôtelières, hospitalières et urbaines, construites par le chef de l’État, Paul Biya.

Vivement que les fruits tienne la promesse des fleurs. Surtout avec les rencontres de la 3ème journées, dans lesquelles l’équipe du Cameroun, les lions indomptables croiseront le fer contre l’équipe nationale du Cap Vert, le 17 janvier 2022 à Yaoundé.

Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.