Cameroun – Mise en œuvre de la SND30 : La France accorde un financement de 201 milliards de FCFA.

0
582

Dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Cameroun et la France, quatre conventions de financement ont été signées le 4 février 2022, par le Ministre de l’Economie de la planification et de l’aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, et le Directeur Général de l’Agence Française de Développement, Remy Rioux, en visite au Cameroun. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Dr Chief Joseph Dion Ngute.

Il s’agit dans un premier temps de l’Accord-cadre Multi tranches sur la période 2022-2024, d’un montant de 150 millions d’euros, soit environ 98,4 milliards de FCFA, au titre du Prêt de Soutien Budgétaire (PSB), assorti de l’Accord d’octroi de crédit de la Tranche 2022, d’un montant de 70 millions d’euros, soit environ 45,92 milliards de FCFA. On note également la convention d’affectation du troisième C2D d’un montant de 66,5 millions d’euros, soit environ 43,624 milliards de FCFA, destiné au financement du Projet « Yaoundé Cœur de ville », et enfin de la convention d’affectation du troisième C2D, d’un montant de 90 millions d’euros, soit environ 59,04 milliards de FCFA, destiné au financement du Projet « Capitales Régionales des villes de Bamenda et Maroua-Phase des travaux».

Directeur général de l’AFD

A travers ce concours financier accordé par la France dans le cadre de l’Accord-cadre multi tranches au titre du Prêt de Soutien Budgétaire, le nouveau Programme Economique et Financier du Cameroun bénéficierait dès cette année 2022, d’un crédit de 45,92 milliards de FCFA. Ce soutien financier permettrait de stabiliser le cadrage budgétaire de l’exercice en cours.

Par ailleurs, les ressources octroyées dans le cadre des conventions d’affectation du troisième C2D, sont consenties dans le cadre de l’exécution du Programme de modernisation des villes, et en particulier de l’amélioration de la mobilité urbaine et de l’assainissement. Ainsi, le Projet « Yaoundé Cœur de Ville », vise à améliorer substantiellement la mobilité dans les zones prioritaires de la cité capitale, parmi lesquelles, les carrefours Elig-Effa, Elig-Edzoa et Mvan. Il s’agira également de l’aménagement des espaces verts, la construction des voies piétonnes et la restructuration du réseau du transport urbain.

Le projet « Capitales Régionales II », pour les villes de Maroua et Bamenda, quant à lui, s’inscrit dans la continuité du projet « Capitales Régionales I », en cours d’exécution dans les villes de Garoua, Bertoua et Bafoussam. Il contribue à rendre davantage attrayantes les villes bénéficiaires.

Dans son discours de circonstance, le Ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, a relevé que ces importants concours financiers mis à la disposition du Cameroun par la France, vont certainement accélérer la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030. Pour Alamine Ousmane Mey, ces engagements d’une envergure financière considérable, témoignent avec éloquence de la vitalité et de l’excellence des liens de coopération et d’amitié entre les deux pays.
L’ambassadeur de France quand à lui, dit toute la satisfaction de son pays à accompagner la Cameroun, pays frère et ami, dans la mise en œuvre de sa politique de développement durable.

La cérémonie de signature des conventions de financement entre le Cameroun et la France ce 4 février 2022 à l’occasion de la visite au Cameroun du Directeur Général de l’Agence Française de Développement (AFD), Remy Rioux, s’est tenue en présence de plusieurs membres du Gouvernement, parmis lesquels, madame le ministre de l’habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, et plusieurs partenaires techniques et financiers du Cameroun.

Source : Celcom Minepat

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.