Cameroun – Maternités solaires :Les fruits de la visite de Ségolène Royal.

0
744

En séjour au Cameroun du 11 au 14 mars 2022, la présidente de la Fondation Désirs d’avenir pour la Planète (D.A. Planète), Ségolène Royal, a inauguré sa 12ème maternité solaire à Begui, dans la commune de Kon-Yambetta.
Après ses deux premières visites en terre camerounaise, respectivement le 13 juillet 2018 à Bangangté et le 13 mai 2019 à Bikok dans le departement de la Mefou et Akono, Ségolène Royal, effectue sa troisième visite au Cameroun, pour l’inauguration, ce 14 mars 2022, de sa 12ème maternité entièrement équipée en énergie solaire, par sa Fondation D.A. Planète, dans le village Begui, situé dans la Commune de Kon-Yambetta, projet couplé à l’électrification solaire des 13 chefferies supérieures du département du Ndé.
Né de la COP21 à Paris, sur les changements climatiques, tenue du 30 novembre au 12 décembre 2015, le projet futuriste portant sur les énergies renouvelables et l’équipement des hôpitaux et centres de santé en mini centrales solaires photovoltaïques, porté par la branche camerounaise du Réseau des femmes élues locales d’Afrique, dénommé Refela-Cam, le projet maternités solaires, a fait l’objet de toutes les attentions de Ségolène Royal, qui officiait alors comme présidente de cette conférence mondiale qui avait pour objectif de limiter le réchauffement climatique.


Comme lors des précédentes inaugurations, c’est dans une liesse populaire que Ségolène Royal a été accueillie au Centre de Santé intégré de Begui, dans la Commune de Kon-Yambetta, ce lundi 14 mars 2022, dans le cadre de la phase opérationnelle de son projet « Maternités Solaires », qui compte déjà à son actif 12 centres de santé équipés de mini centrales solaires au Cameroun. Et ceci après le Sénégal, le Togo, le Gabon etc… Ce qui porte à 30 le nombre de localités en Afrique, ayant déjà bénéficié de cet accompagnement social de la présidente fondatrice de D.A. Planète, notamment en direction des communes dirigées essentiellement par des femmes maires.
En cette solennelle occasion, à l’esplanade de l’hôtel de ville de Kon-Yambetta, l’ensemble des allocutions, de madame le maire hôte, Ursule Arroye ; de la Présidente en exercice du REFELA-CAM, Angèle Noah Meyanga, maire de la commune d’Afanloum ; ou encore du porte-parole de élites de la localité, Raphael Abouem ; ont convergé vers la reconnaissance et la gratitude vis à vis de ce geste de cœur et de raison, de la Présidente Ségolène Royal, au bénéfice des femmes de l’arrondissement de Kon-Yambetta.


Et suivant les témoignages des femmes de la localité, celles-ci disent leurs remerciements à Ségolène Royal. Pour maman Christine : «  Nous disons grandement merci à maman Ségolène Royal, qui nous a mis en haut ici au village. Car, il n’y a jamais eu de lumière dans notre village Begui. Ici, les femmes enceintes accouchaient la nuit, à l’aide des lampes tempêtes, des bougies, ou encore des torches. Ce don nous va droit au cœur, car il vient changer nos conditions de vie. Pour une première fois, nous avons aussi la lumière dans notre village ». Un sentiment de joie partagé par les autres femmes du village, que sont, maman Mireille, Ayissi Laura, ou encore Nadège Abene.


Pour mémoire, il est important de rappeler que, le projet Maternités Solaires, qui a officiellement démarré le lundi 13 mai 2019 dans la Commune de Bikok, avec des extensions dans les autres communes de Dzeng, Ngoyla, Afanloum, Angossas, Fokoué, Bangangté, Mbengwi, Kon Yambetta, Andeck, Doumé, Mayo-Oulo, Mayo-Darle, et Garoua Boulay, pour ne citer que celles-là, vise au total l’alimentation en énergie solaire de 63 Centres de santé au Cameroun, pour un financement global de près d’un milliard de Francs CFA, mobilisé par l’association internationale des maires francophones (AIMF), présidée par madame Anne Hidalgo, la Fondation VEOLIA, avec Thierry Vandevelde ; et ADEME, placée sous la tutelle de Ségolène Royal.
Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.