Cameroun – Promotion des farines locales : Vers une économie décennale d’au moins 1 292 milliards de FCFA.

0
269

Le ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), a ouvert ce 2 juin 2022 à l’hôtel Plazza de Garoua, son quatrième atelier inter-régional de sensibilisation des producteurs de farines locales, des régions du Nord, de l’Adamaoua et de l’Extrême-Nord, sous la conduite du conseiller technique N°3 du Minepat, Roger Bafakan.

Avec pour objectif de présenter le projet de statut de la plateforme des promoteurs de farines locales du Cameroun, en prélude à la tenue de leur assemblée générale constitutive, pour la mise en place d’une instance faitière nationale liée à ce secteur d’activité, les assises de Garoua ont été la quatrième et la dernière du genre, après celles organisées dans les autres régions du pays, sous la présidence du représentant personnel du gouverneur de la région du Nord, Samyong Patrick, inspecteur chargé de l’Administration préfectorale. Une initiative du Minepat, qui s’inscrit étroitement dans le cadre de la mise en œuvre de la politique gouvernementale d’import-substitution, notamment en ce qui concerne la promotion des farines locales, afin de réduire la dépendance aux importations de blé et de farines de blé, qui ont couté environ 180 milliards de Fcfa à l’Etat du Cameroun en 2021, soit 1 292 milliards de FCFA entre 2010 et 2019.

S’inscrivant également dans la vision holistique de la stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30), qui vise la réduction substantielle du déficit de la balance courante du Cameroun, qui passerait ainsi de 8,8% du PIB en 2018, à moins de 3% en 2030, l’atelier de Garoua envisage à termes, la mise en place d’un tissu industriel robuste, capable de conquérir les marchés internationaux, à travers la valorisation du « made in cameroon ».

Selon le chef de mission, Roger Bafakan, dans son discours de circonstance : « La Russie est le premier exportateur de blé dans le monde et l’Ukraine occupe le cinquième rang mondial. A titre d’illustration, la Russie a exporté en 2020, plus de 37 millions de tonnes de blé, occupant 19 à 20% du marché mondial. Quant à l’Ukraine, elle a exporté plus de 18 millions de tonnes de blé, représentant 9% du marché mondial ».


Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.