Cameroun – Fonctionnement de la Centrale hydroélectrique de Mekin : Les grandes prouesses du Pr Frédéric Biya Motto.

0
131

Depuis les tests de performance réalisés avec succès le 13 juin 2022, le barrage hydroélectrique de Mekin injecte actuellement 11,2 Mégawatts d’électricité supplémentaires dans le réseau interconnecté sud.

Le ministre de l’eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba, accompagné pour la circonstance des Directeurs généraux d’ENEO, de SONATREL, de l’ARSEL, de EDC, et du Pr Frédéric Biya Motto, lui-même en personne, Directeur général de Mekin hydroelectric development corporation (Hydro-Mekin), a effectué le 27 juin 2022, une visite d’évaluation de l’état d’avancement des tests de performance de la centrale hydroélectrique de Mekin, en même temps qu’il a apprécié la mise en œuvre des travaux de réhabilitation de la ligne D34 de distribution d’électricité 30 Kilovolts sur l’axe Mbalmayo – Sangmelima – Ndjom Yekombo, réalisés actuellement par la société ENEO. Des travaux qui devront permettre à terme, de garantir une injection optimale de l’énergie produite par le barrage hydroélectrique de Mekin dans le réseau interconnecté sud, soit la totalité des 15 MW prévus.

Le poste de transformation 90/30 Kilovolts de Mbalmayo, ainsi que celui de Ndjom Yekombo de 110/30 Kilovolts, ont également retenus l’attention de cette mission d’évaluation des experts du ministère de l’eau et de l’énergie.

Selon les précisions du maître-d’ouvrage, la centrale hydroélectrique de Mekin est le fruit de la coopération Sino-Camerounaise, réalisée par l’entreprise chinoise CNEEC (China national electric engineering corporation), pour un coût total de 25 milliards de FCFA. Il faut rappeler que les travaux de cet ouvrage ont débuté en juin 2013 et se sont achevés en octobre 2016. La mise en eau a été effectuée avec succès en novembre 2016, et cet ouvrage a fonctionné normalement en mode iloté, depuis le 14 mai 2021, pour l’alimentation exclusive des arrondissements de Meyomessala et de Sangmelima.

Au regard du niveau d’avancement assez satisfaisant des travaux de nettoyage de ces lignes D34 par les équipes d’ENEO mobilisées sur le terrain, la fin des tests de performance du barrage hydroélectrique de Mekin est fixée pour le mois d’août 2022, tandis que la réception définitive de cette infrastructure énergétique de 2ème génération est annoncée pour le 4ème trimestre de l’exercice 2022.

Ce qu’il faut retenir c’est que, depuis le 13 juin 2022, Mekin injecte déjà 11,2 MW d’électricité, sur les 15 MW prévus, dans le réseau interconnecté sud, ce qui permet actuellement d’alimenter le département du Dja et Lobo, ainsi qu’une partie de la région du Centre.

Afin de remplir pleinement ce cahier de charge, en respectant scrupuleusement les délais de livraison de ces travaux de finitions, le ministre Gaston Eloundou Essomba a donné des instructions fermes à ENEO, et a toutes les administrations sectorielles, afin de permettre enfin aux populations riveraines, de bénéficier totalement de ce projet structurants du Président de la République, Paul Biya.

À titre de rappels, l’aménagement hydroelectric de Mekin est composé entre autre d’une centrale hydroélectrique de 15 MW, constituée de 3 groupes turbines alternateurs de 5 mw chacun, sous une tension de 6,3 Kv, d’un poste élévateur 6,3/30/110 Kv à Mekin, équipé de 2 travées transformateurs et d’une travée en ligne, d’une ligne 110 Kv entre Mekin et Ndjom Yekombo d’une longueur de 33,1 km, d’une poste d’interconnexion 110/30 à Ndjom Yekombo équipé de 2 travées transformateurs et d’une travée ligne, avec un réservoir d’une capacité de 105 millions de mètres cubes à la côte 612, pour la promotion des activités agro-sylvo-pastorales, et des activités écotouristiques, pour la valorisation du potentiel halieutique du bassin du Dja.

D’ailleurs, l’afflux des populations cosmopolites autour de cette infrastructure de modernité témoigne de l’attractivité des activités économiques dans cette localité du département du Dja et Lobo, avec surtout le développement des structures de base, comme les routes, les écoles, les centres de santé entre autres.

Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.