Cameroun : Communes de Ngaoundéré : 62 conseillers municipaux jeunes installés.

0
82

Ils sont au total 62 jeunes, qui vont contribuer au développement de la commune de d’arrondissement de Ngaoundéré 1er et celle de Ngaoundéré 3ème, à partir de ce jeudi 28 juillet 2022.

Lors de la cérémonie présidée par le ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, les jeunes dont les âges varient entre 15 et 35 ont prêté serment en présence des autorités administratives et locales. Ces heureux lauréats sont ceux qui, ont pris part à l’atelier de renforcement des capacités de la région de l’Adamaoua.

Salon le ministre ministre, Mounouna Foutsou, le but principal était d’amener les jeunes à comprendre leur participation dans le développement local. Il ajoute que leur mission sur 12 mois auprès des communes est une période durant laquelle ces jeunes auront amener leurs contributions expérimentales mais aussi le leadership qu’ils exerceront en proposant des projets sous l’autorité de la commune et l’encadrement de l’exécutif municipal. « Que chacun de vous soit un Lion Indomptable dans son domaine », recommanda le ministre aux premiers Conseillers Municipaux Jeunes de Ngaoundéré. Le délégué d’arrondissement de la Jeunesse et de l’éducation civique de Ngaoundéré 1er, Gnakmbalo Hamayadji Robins, qui était présent à la cérémonie, révèle que les modules visaient à inculquer la notion de paix, du volontariat, du leadership, de la santé sexuelle puis la lutte contre les drogues.

Ayant obtenus leurs certificats de participation, les lauréats ont fait passé leurs remerciements par la voix de Taba Nana Raïssa, la tenancière du micro qui remercie les organisateurs de cette cérémonie que sont le Minjec, le Minddevel et les services du Gouverneur, pour leur engagement auprès de la Jeunesse afin de relever les défis et faire face aux enjeux de développement du Cameroun.

L’Adamaoua qui ayant enregistré 38% en terme de consommation bovine, le 1er adjoint au maire de la ville Mama Koulsoumy, profite pour acclamer cette initiative du ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique qui vise la participation au développement des jeunes au niveau local. En guise de doléances, il demande l’accompagnement du Minjec dans la mise en place du 1er Conseil régional jeune (CRJ) car, dit-t-il, ces instances permettent aux jeunes de sortir non seulement de l’oisiveté mais surtout de participer à la construction de la nation.

Le maire de Ngaoundéré 1er, Mohammadou Bashirou, quand à lui s’est réjouit de la participation massive des jeunes filles à cette formation. Dans le cadre de la minute du civisme donné par Ministre Mounouna Foutsou qui a interpellé le genre féminin sur la présidente du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (CNJC), Fadimatou Sali qui répondu qu’il s’agit bien de Fadimatou Iyawa Ousmanou, originaire de l’Adamaoua et ingénieure informaticienne. Et elle Admet qu’elle et les autres filles mettrons d’avantage de fille au devant de la scène.

Francis Dourdjao

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.