Cameroun – Ministère de la jeunesse : La deuxième vague des responsables reçue en formation à Mutenguene.

0
91

C’est dans le cadre de l’atelier de renforcement des capacités opérationnelles que les responsables du Minjec des services centraux, déconcentrés, des structures rattachées et sous tutelles, des régions de l’Extrême Nord, du Nord, de l’Adamaoua, du Centre, et du Sud, sont à Mutengene depuis le dimanche 31 juillet 2022.

Le Centre d’Instruction et d’Application de la police (CIAP) avait acceuilli la toute première vague du personnel du Ministre de la jeunesse et l’éducation civique, le 19 au 22 juillet 2022 dernier. Il s’agissait notamment des régions du Littoral, l’Ouest, le Nord-ouest et du Sud-ouest. Cette fois-ci c’est au tour des responsables des services centraux, déconcentrés, des structures rattachées, sous tutelle pour les pôles 2 englobant l’Extrême Nord, le Nord d’une et l’Adamaoua d’une part et le pôle 3 qui associe les régions du Centre, du Sud et de l’Est d’autre part. Ceci dans le but renforcer leurs capacités opérationnelles.

Autant que le premier pôle, il est question pour ces 2ieme et 3ieme pôle de recevoir dès ce dimanche 31 juillet, au Centre d’instruction et d’Application de la police, le même cadre de formation avec la même discipline et le même règlement. Ceci est valable pour tous les personnels concernés des dix régions du Cameroun.

Le nommé Nith Pierre, commissaire divisionnaire et commandant au Centre CIAP de Mutengene, en souhaitant la bienvenue aux participants relève que cet atelier se déroule dans un contexte sécuritaire délicat dans la région, et que le choix de ce lieu présente des atouts majeurs autant au niveau de la sécurité que des infrastructures. À en croire le Commandant, cet atelier constitue un facteur de renforcement des liens entre les participants, le Minjec et la DGSN pour un Cameroun uni et un changement des mentalités dans l’exercice du travail.

Au cours de cette formation au CIAP de Mutenguene, allant du 31 juillet au 3 août, il est prévu des matinées du Reamorce; le rassemblement général à la cour d’honneur; les présentations en plénière; les échanges sans compter une édition des « Après-midi Jeunesse ». La discipline ici est de rigueur. Selon les consignes, il est strictement interdit aux participants de premièrement se déplacer seul, mais toujours en binôme ; deuxièmement, de ne pas sortir du centre par mesure de sécurité et troisièmement de garder propres les dortoirs.

De son côté, Le secrétaire général du Minjec, Zachée Robert Théophile, précise l’instruction du ministre à faire parvenir toute son appréciation de l’organisation de cet atelier à l’équipe du Centre d’instruction et d’Application de la Police Camerounaise.

Mounouna Foutsou, le ministère de Jeunesse et de l’éducation civique, à travers cet atelier, a apporté sa part d’innovation avec cette volonté de renforcer les capacités techniques du personnel de son département. Parce-que la tenue habituelle des ateliers ne permettait pas toujours une concentration optimale, le ministre a donc sollicité le CIAP pour son cadre disciplinaire et sécuritaire. C’est pourquoi, l’atelier va permettre de présenter et d’expliquer le nouveau cadre stratégique du ministère. Ce nouveau cadre met sur pied la réorganisation des missions du Minjec dont le personnel formé ici est chargé de l’implémentation à divers niveaux.

En guise de reconnaissance, la minute du civisme a consisté à applaudir le Commandant Nith pierre et toute son équipe du CIAP pour le travail abattu pour cet Atelier. La première journée de l’atelier de renforcement des capacités opérationnelles des responsables du Minjec à Mutengene se termine ainsi avec l’annonce d’un certains nombre de règles disciplinaires.

Francis Dourdjao

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.