Coopération Cameroun – BAD : Des financements supplémentaires pour l’agriculture.

0
234

C’est dans le but de faciliter le financement de l’agriculture et de promouvoir le développement rural, que le ministre, Gabriel Mbairobe, à procédé ce 8 septembre 2022 à Yaoundé, à la signature d’une convention en faveur des exploitants agricoles du Cameroun.

La signature qui voit le jour ce 8 septembre, est l’aboutissement d’un long processus de pourparler entre la commercial Bank of Cameroon (CBC), l’État du Cameroun et par ailleurs la Banque Africaine de développement (BAD), sur l’initiative de financer le projet de développement des chaînes de valeur agricoles (PD-CVA) au Cameroun.

De manière spécifique, le projet pour lequel les acteurs financiers s’engagent à accompagner, participera à la création de richesses et des emplois pour les jeunes, ainsi qu’à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations. Il repose sur une période de 05 ans, avec un coût évalué à 75 488 829 de FCFA, donc 77,6% par la BAD ; 21,5% par le gouvernement ; et 0,9% par les bénéficiaires.

En d’autres termes, la Commercial Bank of Cameroon, qui s’engage à mettre à disposition ses fonds dans ce projet, avec l’aide de la BAD, a pour devoir de mettre à la disposition des porteurs de projets agricoles, ou aquarins, des financements leurs permettant de lancer et ou de soutenir leur initiative, ceci sur toute l’étendue du territoire national.

L’acquisition de ces fonds s’obstient selon les rouages des deux guichets mis a disposition par les différentes parties.

Au-delà de fournir de l’emploi à plus de 242 000 personnes, soit 50% des femmes, il sera aussi question d’appuyer la mise en place des unités de transformation, d’encadrement technique et de formation, la facilitation de l’interface avec les fournisseurs de services, entre autres.

Les zones d’intervention du projet sont, les bassin du Centre et du Littoral. Pour le bassin du Centre, nous avons les régions de l’Est et du Sud. Et pour le bassin du Littoral, il s’étalera jusque dans la région du Sud-Ouest. Et il visera principalement trois filières que sont, la banane plantain, l’ananas et le palmiers à huile.

Pour le Directeur général de la CBC, Léandre Djummo : « Nous sommes sur ce terrain depuis plus de 10ans. Beaucoup a déjà été fait pour mener à bien ce partenariat et accompagner les porteurs de projets ».

Pour Serge Nguessan, Directeur de la Banque Africaine de développement : « Le Cameroun a osé donner la chance au secteur agricole. Avec ce taux très abordable, il servira de cas d’école, ou de cas expérimental dans la sous-région ».

Gervais Fredy MEMANA.

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.