Cameroun – Développement de la Commune de Yoko : De la ruralité à l’urbanité avec le maire Dieudonné Annir

0
735

La Commune de Yoko, dans le département du Mbam et Kim, sort peu à peu de sa ruralité, avec l’ensemble des réalisations structurantes pilotées par le Maire Dieudonné Annir, en vue de la modernisation de cette collectivité territoriale décentralisée.


Il s’agit en effet, d’une traversée urbaine de 2×2 voies, bitumée sur 2,5 km avec terre-plein central ; d’une voirie de 2,5 km bitumée en enrobée, au quartier administratif ; d’une section de la traversée urbaine en voie de 2×3,5 km, avec accotement en enrobé sur 2,5 km ; des voiries secondaires en bicouche sur 5,6 km ; d’une voie en pavés sur 300 mètres linéaires (ml) ; d’une autre voie de 300 ml entièrement revêtue ; de l’installation d’un système de vidéo-surveillance avec la pose de 65 cameras ; et de la construction d’un restaurant communal écologique sur une falaise de Wenkoïm, à hauteur de 85 millions de FCFA, sur financement du ministère des Travaux publics, dans le cadre des investissements connexes au grand projet d’aménagement du corridor Batchenga – Ntui – Yoko – Tibati.


Sur le plan du développement durable, la commune de Yoko, conduit depuis 2020 avec la coopération allemande GIZ, qui y a d’ailleurs installé un bureau local le 13 septembre 2022, le projet forêt et environnement du Cameroun (Giz-ProFE) relativement à la gestion durable des ressources naturelles et des espaces forestiers de la commune de Yoko en général et particulièrement dans sa forêt communale et ses zones de création de plantations de Teck ; couplé au projet Forest4Future (F4F), pour la restauration des paysages forestiers dégradés. Ce partenariat a également permis d’élaborer un plan directeur du tourisme durable dans la commune éponyme, avec identification des sites à promouvoir, à l’instar de la falaise de Wenkoïm. Il a été relevé en outre, la forte richesse faunique de la forêt communale de Yoko, qui abrite sur son espace de 27 500 hectares, donc l’aménagement est en cours, des buffles, chimpanzés, pangolins, chats dorés, etc.


Les plantations villageoises de Tech ont été créées dans les 6 villages riverains de la forêt communale, avec des semences en provenance de la Malaisie, qui permettront dès avril 2023, de lancer une exploitation de 50 hectares. Car la Giz envisage dans le cadre cette coopération, transformer la commune de Yoko, en un grand producteur des Teks, au cours de la prochaine décennie.
Pour le maire Annir Dieudonné : « le conseil municipal de la commune de Yoko que je dirige, est persuadé que ce partenariat qui se construit avec la Giz dans le cadre de la coopération décentralisée que promeut le président de la République, Paul Biya, connaitra des moments intenses pour le bien de nos populations ».
Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.