Société immobilière du Cameroun : La grogne des actionnaires malgré l’adoption des comptes de l’exercice 2021.

0
312

Les états financiers de synthèse de l’exercice 2021 présentés par la direction générale, ont finalement été adopté par l’Assemblée générale du 27 octobre 2022, avec néanmoins quelques réserves formulées à l’endroit du conseil d’administration.

Réunis en assemblée générale dans l’après-midi du 27 octobre 2022 à Yaoundé, sous la présidence du ministre de l’habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, les principaux actionnaires de la société immobilière du Cameroun (SIC), voulaient voir clair sur les performances de l’entreprise, au courant de l’exercice 2021, notamment, en ce qui concerne les états financiers de synthèse soumis à leur approbation par la direction générale.

À cet effet, le Pr Pascal Charlemagne Messanga Nyamding, actionnaire représentant de la succession Moukouri ; Monseigneur Dieudonné Espoir Atangana, actionnaire représentant le diocèse de Nkongsamba ; et monsieur Okala Ntere, actionnaire représentant de la Bicec ; pour ne citer que ceux-là, en ont profites pour interroger les résultats et la gouvernance de cette entreprise, qui affiche notamment en 2021, des chiffres relativement satisfaisant selon la présidente du conseil d’administration, Célestine Ketcha Courtès, avec entre autres, les capitaux propres évalués à 117 853 886 506 FCFA, contre 136 443 652 530 FCFA en 2020. Le chiffre d’affaire réalisé en 2021 était alors de 4 019 381 052 FCFA, contre 4 404 472 153 FCFA en 2020, pour un résultat net positif de 199 077 597 FCFA enregistré en 2021, contre 127 982 853 FCFA en 2020.

Face à la presse, au terme de ces assises, Célestine Ketcha Courtès déclare : « Je voudrais déjà saluer la qualité des contributions des actionnaires de la SIC. Saluer davantage leur soif d’accompagner le président de la République, Paul Biya, à produire des logements pour des camerounais, sur un marché qui affiche un déficit de 2,5 millions d’unités. Avec une société qui, profitant du triptyque Sic – Maetur – Crédit foncier, également avec l’appui des partenaires du secteur privé, tels que les banques qui sont actionnaires, pourrait très rapidement transformer cette volonté du chef de l’État en réalité. Nous nous sommes engagés pour que la SIC change de paradigme, en appréciant davantage la qualité de la dépense. C’est pourquoi je voudrais remercier vivement le gouvernement, via le ministère des Finances, car sans la subvention d’équilibre, la sic serait toujours plongée dans les pertes. Nous sommes engagés et je pense que nous avons vu également les actionnaires très engagés à accompagner le président Paul Biya. À cet effet, les états financiers de synthèse de l’exercice 2021 ont été adoptés et les actionnaires ont mandaté le conseil d’administration, de tout faire pour lever très rapidement les réserves et observations émises par le commissaire aux comptes. Et c’est ce donc nous allons nous atteler à faire dès demain. Mais également, nous avons compris et enregistrés les préoccupations des actionnaires du privé, qui souhaitent davantage être informés de ce qui se passe au sein de leur société, mais surtout comprendre la situation de leur actions, pour ceux dont les parents ont été à la sic depuis 1952. Ils ont d’ailleurs demandés un audit et une assemblée générale extraordinaire pour être davantage éclairés sur la réduction de leurs actions et également pour avoir une nette visibilité sur la gestion de la Sic. Donc, ensemble nous avons jeté les jalons d’une nouvelle Société immobilière du Cameroun ».

Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.