Cameroun – Hôpital de district de Baham :
La touche de modernité de Chantal Biya.

0
1021


En qualité de représentante personnelle de la première dame du Cameroun, Chantal Biya, présidente fondatrice du Cercle des amis du Cameroun (Cerac), Célestine Ketcha Courtès, a présidé le 18 novembre 2022, la cérémonie de rétrocession officielle de l’hôpital de district de Baham, entièrement rénové et équipé par le Cerac, couplée à la remise des dons aux associations et Gics des femmes rurales et des jeunes des quatre arrondissements du département des Hauts-Plateaux.


Dans le cadre du développement de ses actions sociales et humanitaires à travers le triangle national, depuis sa création en 1995 par madame Chantal Biya, première dame du Cameroun, l’impressionnante délégation du CERAC a déposé ses valises le vendredi 18 novembre 2022 dans la cité capitale du département des Hauts-Plateaux, à Baham, en présence du gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, accompagné pour la circonstance de toutes les autorités administratives, politiques, religieuses et traditionnelles de sa circonscription de commandement, pour la rétrocession solennelle, de l’hôpital de district de Baham new-look, entièrement renové et équipé par les bons soins de la première dame du Cameroun.


La fiche technique des actions menées sur ce chantier de la santé publique affiche entre autres, les travaux préparatoires et de terrassement, les travaux de maçonnerie en fondation et en élévation, les travaux de charpente et de couverture, les travaux de menuiserie métallique, en bois et en vitre, les travaux de peinture, de voies d’accès, de toilettes, de restaurant, de parking, de plomberie, d’électricité et de réseaux divers.
Ne venant jamais les mains vides, la délégation du CERAC à Baham, sous la conduite de sa coordonnatrice régionale de l’Ouest, madame le ministre, Célestine Ketcha Courtès, au nom de madame Chantal Biya, a également apporté au bénéfice des populations locales, comme il en est de tradition, un important don en matériels et équipements médicaux et hospitaliers, en plus des matériels et intrants agricoles, offerts gracieusement par la présidente fondatrice, Chantal Biya, à plus d’une trentaine d’associations et de groupements (Gics) des femmes et des jeunes, des quatre coins du département des Hauts-Plateaux, que sont, Batié, Bamendjou, Bangou et Baham.
Il s’agit entre autres de 2 tronçonneuses, 300 sacs de 50 kg de fientes, 20 sacs de 50 kg d’urée, 95 sacs de 50 kg d’engrais, 100 râteaux, 45 pulvérisateurs, 32 porte-tout, 90 pelles bêches avec manches, 400 paquets de plastiques pour pépinières, 200 paires de gangs, 125 paires de bottes, 23 moulins à maïs à essence, 9 motopompes, 300 masques de sécurité, 5 machines à limer, 160 machettes, 100 kilogrammes d’insecticide, 225 limes, 50 kg de fongicide, 90 houes, 3 groupes électrogènes, 225 compost, 90 combinaisons, 60 casques, 100 cache-nez, 45 brouettes, 10 blouses et de 45 arrosoirs.


Un geste de cœur salué à juste titre à la fois par le maire de la commune d’arrondissement de Baham, Dieudonné Kamdem, et la porte-parole des bénéficiaires, dame Marthe Fozie, qui adressent à l’unisson, un grand merci à la première dame du Cameroun, pour cette marque de gratitude à l’endroit des femmes et des enfants en particulier et des populations en général, à travers ce relèvement qualitatif du cadre d’accueil, ainsi que du plateau technique de ce centre hospitalier, crée depuis 1963, sous la dénomination de Centre de santé développé de Baham, pour prodiguer des soins de santé à une population locales estimée à près de 50 000 habitants, aussi bien dans les domaines de la maternité, de la médecine générale, de pédiatrie, de la chirurgie, de l’imagerie et des analyses médicales, de la stomatologie, de l’ophtalmologie, de la kinésithérapie, de la gynécologie, ou encore de l’économat, pour ne citer que ceux-là, avec un personnel hospitalier dévoué à la satisfaction des près de 250 usagers et malades qui s’y rendent par mois, pour environ 10 accouchements réalisés mensuellement.
D’ailleurs, l’état des lieux de cette formation hospitalière, dressé par son Directeur actuel, Dr Kamga Tokam Abel Christian, fait état de ce que : « Quand j’ai pris service ici à l’hôpital de district de Baham, en avril 2022, je peux vous avouer que mon enthousiasme a quelque peu été refroidie.

Car, il n’y avait qu’un seul patient dans cet hôpital, qui se voulait être pourtant une structure de référence dans le système de santé locale, avec une offre de santé globale. Un seul malade, pour une aire de santé où les pathologies telles que le paludisme, la fièvre typhoïde, les hernies, les rhumatismes articulaires, les hypertensions artérielles, les hépatites, les infections urinaires et autres infections sexuellement transmissibles sont courantes. La multiplicité des structures hospitalières privées et confessionnelles, ne suffit pas pour expliquer un tel taux de fréquentation, le problème était donc ailleurs. L’hôpital était devenu répulsif, à cause des bâtiments qui étaient dans un état de dégradations très aggravées, les appareils et équipements médicaux étaient devenus vétustes, obsolètes et même insuffisants. Fort heureusement, le Cerac a pris ce problème à bras le corps, en rénovant et en équipant notre formation médicale. Aujourd’hui, comme un Phoenix, l’hôpital de district de Baham renait de ses cendres.

Grace à ces rénovations, notre hôpital de district est à présent capable de répondre de manière rapide et efficiente aux besoins de nos patients. Surtout avec l’important don en matériels, équipements et produits médicaux que nous avons reçu de la première dame, Chantal Biya. Et il y a lieu de le souligner, pour s’en féliciter, que le taux de fréquentation a commencé à augmenter progressivement, jusqu’à atteindre les 250 malades en moyenne par mois. Je suis donc un directeur d’hôpital comblé. Mon personnel est comblé. Et nos patients ne pourront être que satisfaits de la qualité du service qui leur sera offert ».
Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.