Cameroun – Budget 2024 : Célestine Ketcha Courtès table sur 148 milliards de FCFA.

0
177

L’enveloppe budgétaire du ministère de l’Habitat et du développement urbain, pour le compte de l’exercice 2024 à été arrêté à la somme de 148 398 468 652 FCFA et défendue avec la pertinence des projets à exécuter, le 4 Décembre 2023, devant la Commission des finances de l’Assemblée nationale, par madame le ministre Célestine Ketcha Courtès.

Avec une part du Lion réservée à l’investissement en 2024, soit 134 443 469 652 FCFA (90,54%) ; et 14 055 000 000 FCFA réservées aux besoins de fonctionnement ; Célestine Ketcha Courtès entend booster la performances de l’ensemble des projets de son département ministériel tout au long de cette année 2024. Aussi bien dans la poursuite du programme C2D « Capitales régionales » avec une subvention d’un peu plus de 32 milliards de FCFA ; que dans l’accélération des projets du Programme de développement des villes inclusives et résilientes (PDVIR) dans les villes de Douala, Maroua, Ngaoundéré, Yaoundé, Badouri, Kousséri et bientôt Kumba.

Les questions de production des logements décents et abordables (soit 24% du Budget) ; l’hygiène et salubrité ; l’occupation anarchique des sols, à travers la vulgarisation des documents de planification urbaine ; la gestion des déchets ; la construction des voiries, pour une meilleure mobilité urbaine (près de 70% du budget) ; ainsi que les crédits transférés au collectivités territoriales décentralisées, soit 7,370 milliards de FCFA pour 127 communes ; constituent entre autres les grands défis pour le Minhdu en 2024.

Et dans cette perspective 2024, selon les éclairages de Célestine Ketcha Courtès, un total de 37,248 km de voiries et 7,256 km de drains structurants seront réceptionnés en 2024. Il est également prévu l’accélération des travaux de construction de la route première station de traitement des boues de vidange de la région du Littoral, située à Ngombè dans l’arrondissement de Douala V.

Dans la ville de Kumba précisément, il est prévu dans le cadre des travaux du PDVIR, la construction des tronçons, Cameroon street – Haoussa quaters (2100 mètres linéaires (ml)) ; et Ntolo street – Gare (2800 ml). À Yaoundé également, les 12,279 km de routes à Nkolmesseng et à Oyomabang doivent être finalisés. À Douala, c’est plus de 11 km de voiries structurantes à livrer dans le 3ème et le 5ème arrondissements. Les travaux de Ngaoundéré d’un linéaire total de 6,342 km, sur les tronçons Carrefour gare banane – Carrefour Djalingo – Carrefour Gada 1 – Carrefour Marché – intersection Nationale N°1 et Carrefour Marché – Carrefour Modibo – Carrefour Mairie, étant pratiquement achevés.

Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.