Cameroun – Fondation Ciel : La dimension spirituelle du Pr. Emmanuel Eroumé.


  • editeur
  • 8 avril 2024
  • 122

Bien que je sois Professeur agrégé de Cardiologie à l’université d’Ottawa ; et Maître de recherche à l’Institut de médecine et des plantes médicinales (IMPM) du Cameroun ; j’ai une passion particulière pour la spiritualité. Car, je crois fermement que la spiritualité joue un rôle primordial dans la santé des individus. Et une de mes missions, dans le cadre de notre Fondation, est celle de promouvoir ce concept. Non seulement entre nous les médecins, mais aussi avec le grand public. Les gens doivent savoir qu’il ne faut pas seulement se focaliser sur le corps physique, mais nous devons également regarder notre corps spirituel. Nous avons alors organisés ce séminaire ici à Yaoundé au Cameroun, juste pour attirer l’attention sur le fait que toute maladie a une racine spirituelle ; et lorsque les gens sont au courant de celà, ils pourrons commencer à faire quelque chose. Le problème de la spiritualité est que, nous en tant que médecins, nous ne comprenons pas trop la spiritualité. Nous n’avons pas des méthodes pour évaluer la santé spirituelle de nos patients. Et nous ignorons même la spiritualité dans sa dimension humaine. Et en tant médecins, lorsque nous ne savons pas comment nous comporter dans certaines situations, face à nos patients, nous les renvoyons malheureusement. Donc, c’est pour cette raison que nous organisons ces séminaires, nous sommes à notre deuxième conférence déjà sur la question, afin, non seulement d’amener les médecins, mais également le grand public, à comprendre que l’homme est tout d’abord spirituel avant d’être physique. Et lorsque les uns et les autres vont commencer à incorporer cette idée, ils vont se poser des questions et commencer à étudier leur spiritualité.

Et pour permettre ce type de diagnostic spirituel, l’échelle Camers est déjà disponible en ligne et opérationnel. Il s’agit d’un outil développé par des Experts Camerounais, dont j’en faisais partir. C’est un outil qui, dans le futur pourrait aider les médecins à évaluer la santé spirituelle de leurs patients. C’est un outil également qu’on pourra utiliser dans la recherche, pour démontrer l’impact de la spiritualité dans la santé et dans le bien-être des individus. Jusqu’à présent, c’est vraiment l’outil qui nous manquait dans la médicine. Et c’est parce que nous n’avions pas encore cet outil, que nous n’avions pas pu faire des recherches là dessus. Puisque pour démontrer que la santé spirituelle a un rôle, il va falloir un moyen pour évaluer cette santé spirituelle là. Et l’échelle Camers est un outil que nous pourrons utiliser désormais en clinique.

Propos recueillis par Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rester connecter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir les nouvelles articles par mail !