Cameroun – Sécurisation de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen : Préoccupation majeure.


  • editeur
  • 21 mars 2024
  • 186

Des opérations fortes ont été menées sur le terrain par madame le Ministre de l’Habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, les 19 et 20 Mars 2024, en faveur de la sécurisation de la section raz campagne de l’autoroute Yaoundé – Nsimalen.

Il faut reconnaitre que depuis la mise en service de cette section autoroutière Yaoundé – Nsimalen à l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations de football 2021, organisée au Cameroun entre janvier et février 2022, les questions de sécurité sur cet axe hautement stratégique ont régulièrement été posées sur la table du gouvernement. Et plusieurs réponses y ont été apportées, avec notamment l’installation de plus d’une soixantaine de cameras de surveillance le long de cet axe, avec une tour de contrôle bien équipée ; la construction des postes de contrôle mixte Gendarmerie et Police, avec des patrouilles pédestres et motorisées ; et surtout avec l’installation de l’éclairage public, entre autres. 

Néanmoins, pour une meilleure sécurisation de cette infrastructure, l’urgence de la construction des passerelles piétonnes et l’érection des grilles métalliques aux abords de l’autoroute, pour empêcher la traversée des populations riveraines, devient un impératif catégorique, surtout avec la recrudescence des accidents de la circulation et des actes de vandalisme enregistrés, aussi bien sur les équipements connexes, que sur les matériels installés. Suivant le compte rendu des services de sécurité déployés sur cette autoroute, depuis octobre 2023 par exemple, l’entreprise chinoise China Communications Construction Company Ltd (CCCC) dénonce avoir enregistré des coups de vol de plus de 1341 mètres de câbles basse tension et de 15 boitiers des candélabres. Entre temps, le poste de transformation T3 à Meyo a été défoncé ; et au niveau du Pk9+100, deux panneaux solaires du système de vidéosurveillance ont été volés et des câbles sectionnés.

Prenant le taureau par les cornes, Célestine Ketcha Courtès, a effectué une visite d’inspection sur l’autoroute Yaoundé – Nsimalen, le 19 Mars 2024, afin d’apprécier le niveau d’avancement des travaux de construction d’une Moto-gare à l’échangeur d’Ahala, dans le cadre de l’aménagement des abords urbanisables de cette infrastructure d’une part ; et d’impulser d’autre part un coup d’accélérateur sur le chantier de construction en cours de la passerelle piétonne, située au niveau du Lycée d’Odza par l’entreprise Razel, ainsi que les deux autres passerelles prévus au niveau du Lycée d’Ahala et du secteur de Meyo. Car de plus en plus, la traversée de cette autoroute par les élèves et les populations riveraines, en absence de voies de certaines voies de contournement, constitue une préoccupation majeure du Gouvernement.

Interrogés sur la mise en œuvre effective et sans délais, des mesures de sécurité 24/24 le long de cet ouvrage, les représentants des services de la Police et de la Gendarmerie ont convenu de l’urgence de mutualiser les forces et les patrouilles sur le terrain, en attendant qu’un personnel soit officiellement affecté sur cette autoroute. Surtout que les engagements du Directeur général de la Maetur, ont été de faire réceptionner définitivement ces postes de surveillance et de contrôle construits sur cet ouvrage ; avec l’achèvement de tous les autres chantiers de construction des équipements de protection et de sécurité aux abords de cette infrastructure de modernité, d’ici le 29 Mars 2024.

Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rester connecter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir les nouvelles articles par mail !