Cameroun – Évaluation des chantiers du PDVIR à Douala : Le satisfécit de Hazem Abdelfattah représentant de la Banque mondiale.

0
168

Du 15 au 16 janvier 2024, Madame le ministre de l’Habitat et du développement urbain a effectué une mission d’inspection et d’évaluation des chantiers structurants mise en oeuvre dans le cadre du projet de développement des villes inclusives et résilientes (PDVIR) dans la ville de Douala, en compagnie d’un représentant du partenaire financier, qui est la Banque mondiale.

Au terme de cette descente sur l’ensemble de ce chantiers, voici en exclusivité les sentiments exprimés par le représentant de la Banque mondiale, Hazem Abdelfattah : « Je veux commencer par saluer tous les efforts déployés par le Minhdu et la communauté urbaine de Douala, les autorités administratives et le gouvernement du Cameroun, pour les belles réalisations du projet PDVIR à travers plusieurs villes du pays. Et à Douala précisément, ce projet est très important, puisqu’il va ameliorer les voiries urbaines et la mobilité, soit par l’exécution des travaux structurants, soit par la construction de la station de traitement des boues de vidange de Ngombè par PK27. Et nous sommes allés sur le terrain, nous avons vu les progrès remarquables sur les différents chantiers, et nous saluons ces différentes entreprises qui ont sérieusement avancées. Aux autres qui traînent encore dans les chantiers confiés, nous leur demandons de déployer beaucoup plus d’efforts, pour réaliser les travaux dans les délais contractuels. Dans l’ensemble, nous sommes assez satisfait du travail realisé, qui va véritablement avec des impacts très positifs dans l’amélioration du cadre de vie des populations de Douala « .

C’est dans cette même dynamique de livrer absolument tous ces chantiers urbains avant la date butoire du 31 mars 2024, Célestine Ketcha Courtès précise que : « Je suis très heureuse d’être là à Douala une fois de plus, et au terme de cette descente très fructueuse. Et pendant ces deux jours à Douala, nous avons pu lancer le 15 janvier, la mise en œuvre du budget 2024, avec des recommandations précises, afin que ces transferts de ressources pour des projets attendus des populations ne souffrent pas dans leur mise en exécution. Nous avons pu également et je salue la présence de la banque mondiale à nos côtés, le partenaire financier et technique de cet important projet du PDVIR, proceder à l’inspection et à l’évaluation de ce beau projet que le chef de l’État a voulu pour la résilience et la modernisation de nos villes. On a vu Ngaoundéré, On a vu Batouri, on a également vu ailleurs dans les différentes villes, les résultats satisfaisants de ce projet. Et ici à Douala, ce 16 janvier, nous avons parcouru l’ensemble de ces chantiers structurants. Je me réjouis alors de ce que, depuis ma dernière visite ici, le 8 Novembre 2023, il y’a eu beaucoup de progrès sur le terrain. Je suis satisfaite de l’avancement des travaux sur certains sites ; et un tout petit peu remonter contre certaines entreprises qui tournent en rond, alors que nous savons que nous arrivons au terme de tous ces projets avec la Banque mondiale le 31 mars 2024. Donc il s’agit aujourd’hui de mettre des bouchés double, pour finaliser ces projets sur les sites qui présentent des légers retards dans l’exécution. Je voudrais remercier monsieur le Maire de la ville de Douala, pour le suivi de proximité, remercier les autorités administratives, le Gouverneur, le Préfet, les sectorielles, qui suivent également avec beaucoup d’attention ce projet très cher au Président de la République. Comme je l’ai dit, nous reviendrons très prochainement, sûrement pour nous assurer que tout est mis en oeuvre pour les grandes réceptions. Il s’agit des projets qui vont transformer Douala. Des projets qui vont rendre visible la vision du Chef de l’État quant à la modernisation des villes camerounaises « .

Samuel Bondjock

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.