Projet de construction du Barrage hydro-électrique de Chollet entre le Cameroun et le Congo : 1200 milliards FCFA d’investissement pour une production de 600 MW.

0
63

Il s’agit d’un projet qui est censé débuter en 2026, pour s’achever en 2031, dans le cadre d’un partenariat public privé avec l’entreprise chinoise, China Gezhouba Group international engineering CO.LTd.

C’est sous la maîtrise d’ouvrage du Ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, que le projet du barrage hydro-électrique de Chollet a été initié, dans le cadre du Programme d’investissements prioritaire (PIP) 2024-2026. Il s’agit de l’un des projets faisant partie de la première phase des projets intégrateurs, qui ont été pensés et initiés par les États membres de la zone Cemac.

Pour la concrétisation de ce projet transfrontalier, il est prévu la mise en place de deux lignes de transport haute tension, de 700 km côté Cameroun et 1500 km côté Congo, pour l’évacuation de l’énergie produite vers les autres pays de la sous-région, notamment la République Centrafricaine, le Gabon et la Guinée Équatoriale.

Selon le planning établi par l’entreprise chinoise, China Gezhouba Group international engineering CO.LTd, les travaux se dérouleront en 03 phases. La première phase sera consacrée aux études sur le barrage, la centrale, les ouvrages connexes, les postes de transformation, les lignes de transport, les voies d’accès au site à partir des deux pays et l’impact environnemental et social du dit projet. La Deuxième phase quant à elle concerne la construction des différents ouvrages ; la gestion environnementale et sociale ; le renforcement des capacités et le transfert des compétences. Pour ce qui est de la troisième phase, Celle-ci sera consacrée à la mise en service et à l’exploitation de l’ouvrage et à la signature de l’accord du projet.

Source Celcom MINEE

Commentaires sur Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.